Le Wallon s’est offert la cinquième étape de la Semaine Coppi et Bartali samedi.

Lorsque Christophe Brandt, le manager de la formation Wallonie-Bruxelles, confectionnera le programme de son équipe pour la saison prochaine, il y a fort à parier que le Liégeois couchera le nom de la Semaine Coppi et Bartali tout en haut de la liste.

Après que le Letton Emils Liepins a ouvert le compteur de victoires des troupes au maillot fluo mercredi sur la première étape, le Brabançon Ludovic Robeet (24 ans) s’est imposé samedi lors de la cinquième journée de course.

Un premier succès chez les pros pour ce pur produit du projet dirigé par l’ancien coureur de chez Lotto (il est passé durant quatre saisons par l’équipe Color Code), plus habitué au travail de l’équipier modèle.

"En intégrant l’échappée matinale, je voulais jouer le jeu d’équipe et favoriser les chances de mon équipier Liepins, commentait Robeet. Je pensais que nous allions être revus par le peloton, mais une attaque de deux coureurs à relancer le mouvement et j’ai sauté dans leur roue. À la flamme rouge, j’ai profité de deux virages bien négociés pour m’isoler en tête et m’imposer avec une légère avance sur le Danois Bjerg et l’Italien Mosca. Cette première victoire chez les pros est une surprise, mais aussi un soulagement. Je sentais que je marchais bien depuis quelques mois. Je ne vais toutefois pas me prendre pour quelqu’un d’autre après ce succès. Je sais que mon travail d’équipier est apprécié. Mais lorsqu’une autre occasion se présentera, il est clair que je tenterai de la saisir !"