Au départ de cette 6e et dernière étape du Tour du Pays basque, l'Américain Brandon McNulty, équipier de Tadej Pogacar, portait le maillot jaune avec 23 secondes d'avance sur Primoz Roglic et son équipier Jonas Vingegaard.

Mais cette position confortable n'a pas duré dans cette étape de 111 kilomètres avec 7 difficultés recensées. Dès le départ, de nombreux coureurs ont tenté de sortir, notamment des coureurs de Jumbo-Visma, Astana ou Movistar, dont les leaders étaient tous dans l'ombre de McNulty. 

Mais à plus de 60 kilomètres de l'arrivée, dans la descente du Elosua-Goria, les Astana ont attaqué dans le peloton avec Roglic, Landa, Gaudu et Valverde dans la roue. Rapidement, ce groupe de contre est revenu sur la tête. Pogacar, Yates et le maillot jaune McNulty étaient, quant à eux, piégés et n'ont plus revu la tête de la journée. 

Bénéficiant dans un premier temps du travail de ses équipiers, Roglic s'est isolé à l'avant dans la difficulté suivante du Krabellin en compagnie de Gaudu et Carthy. Dans la dernière ascension, vers Arrate, le Français et le Slovène se sont isolés et Roglic a laissé la victoire au coureur de la Groupama-FDJ.

Au général, l'équipe Jumbo-Visma a réalisé le coup parfait :  Roglic devance son équipier Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar. Maillot jaune au départ de cette étape, McNulty termine lui en dehors du top 10 au général.