Le Français pourrait adapter son programme au vu du nouveau calendrier.

Le peloton y voit désormais plus clair depuis que l'Union cycliste internationale (UCI) a dévoilé officiellement les contours du calendrier WorldTour pour le reste de la saison 2020. Avec les classiques déplacées en octobre après le Tour de France, cela donne des idées à certains coureurs qui ne s'y seraient pas rendu initialement.

C'est le cas de Romain Bardet. Le Français devait normalement courir le Tour d'Italie au mois de mai mais avec le report de celui-ci, il a finalement opté pour une nouvelle participation au Tour de France qu'il n'a jamais manqué depuis 2013.

Par contre, celui qui avait terminé sur le podium de la Grande Boucle en 2016 et 2017 devrait découvrir certaines classiques flandriennes cet automne dont le Tour des Flandres et Paris-Roubaix : "Ce nouveau programme peut me permettre des participations aux classiques pavées. C'est clair que le Tour des Flandres, j'ai vraiment envie d'y participer et que c'est difficile en saison normale, pendant la préparation des grands tours", a-t-il expliqué dans son carnet de bord hebdomadaire dans les pages du journal Le Monde.

"Les classiques se déroulent pendant le Giro et la Vuelta, donc il y aura des choix à faire, et nous verrons avec l'équipe comment elle organise ses troupes. Mais il est clair que je préfère aller au bout de cette très belle campagne de classiques. Cela promet d'être épique, avec un pavé gras et mouillé fin octobre", a poursuivi le Français

Si Romain Bardet n'a jamais disputé de classiques pavées, il s'était montré plutôt à l'aise dans un exercice similaire il y a désormais deux ans, lorsqu'il a terminé deuxième des Strade Bianche derrière notre compatriote Tiesj Benoot. Lors des étapes sur les pavés sur le Tour de France, Romain Bardet a toujours réussi à plutôt bien limiter la casse, et il pourrait donc être un équipier précieux pour Oliver Naesen en octobre prochain sur ce terrain-là.