Vu le contexte sanitaire, le maintien d’une partie de la saison a été un petit miracle. L’année cycliste a été en partie sauvée. Avec des grands Tours haletants et palpitants et avec de magnifiques classiques qui ont tenu en haleine tous les fans de vélo, même avec ces monts flandriens sans public.

Mais alors qu’elle n’est pas encore terminée, avec ce Tour d’Espagne actuellement en cours qui vit sous la menace d’un arrêt de course avec la situation sanitaire qui se détériore dans la péninsule ibérique, il y a déjà des inquiétudes sur la prochaine saison.

Notamment par rapport au Tour Down Under, la première grande course de la saison, l’épreuve qui lance chaque année le World Tour. La prochaine édition doit avoir lieu du 19 au 24 janvier, en Australie, et même plus tôt, dès le 14 janvier, pour l’épreuve féminine. 

"La course est très importante, elle apporte des millions de dollars à l’économie locale, elle assure une couverture médiatique mondiale et donne à la population un sentiment de fierté et de satisfaction, indique Hitaf Rasheed, le directeur exécutif des événements en Australie du Sud. Nous travaillons actuellement pour voir si la tenue de cette course est possible. Nous étudions plusieurs scénarios."

Une décision devrait tomber la semaine prochaine.