Trois jours après son historique succès à Gand-Wevelgem, Biniam Girmay a été fêté en véritable héros à Asmara. Avec d’autres champions de son pays, Henok Mulubrhan (Qhubeka), sacré dimanche champion d’Afrique sur route, et Natnael Tesfation (Drone Hopper-Androni), vainqueur du Tour du Rwanda et encore 4e dimanche au GP de Larciano, le coureur d’Intermarché-Wanty Gobert a défilé à bord d’une voiture dans les rues de la capitale de l’Érythrée devant une foule enthousiaste.

Dans les semaines prochaines, Biniam Girmay, qui a retrouvé au pays sa femme et sa fille Leila (un an), préparera auprès des siens (et en altitude, puisqu’il vit à 2 400 mètres) la suite de sa saison, le GP de Francfort et surtout le Tour d’Italie.

Pendant ce temps-là, selon différents médias, Jean-François Bourlart, le manager de la formation du WorldTour, et l’agent du coureur érythréen, Alex Carera, discuteront de son avenir. Girmay est sous contrat avec l’équipe belge jusqu’à la fin 2024 et il a déjà annoncé qu’il aimerait continuer l’aventure au-delà de cette date au sein du groupe sportif wallon.

Les dirigeants de celui-ci entendent tripler son salaire actuel (300 000 euros/an) et le porter à près d’un million d’euros (avec les bonus possibles) tout en espérant que Girmay prolonge au-delà de 2024. Le nouveau contrat devrait être signé fin avril, début mai, à son retour en Europe.