Après 186,1 kilomètres entre Manisa et Ayvalik, l'Australien de 26 ans s'est imposé au terme d'un sprint marqué par une nouvelle chute. Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) a dû se contenter de la 2e place. Le Néerlandais Arvid de Kleijn (Human Powered Health) a terminé 3e. Michiel Stockman (Saris Rouvy Sauerland) a figuré dans les deux échappées du jour. D'abord accompagné d'un coureur dans la première puis de trois dans la seconde, il a été repris à 8 km du but, laissant l'Allemand Mauric Ballerstedt (Alpecin-Fenix) tenter sa chance.

Le peloton, lancé à vive allure, a repris l'Allemand à moins de 2 km. A 700 mètres de l'arrivée, une chute massive a impliqué de nombreux coureurs. Cela n'a pas empêché Welsford, 3e du récent GP de l'Escaut et 4e de la Bredene Coxyde Classic, de signer son premier succès chez les professionnels.

L'Australien Caleb Ewan, pourtant bien emmené par ses équipiers de chez Lotto Soudal, a terminé, pour son statut de quintuple vainqueur d'étape sur le Tour de France, à une modeste 7e place.

C'est un nouveau vainqueur au sprint dans cette course à étapes après Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) et les Australiens Caleb Ewan (Lotto Soudal) et Kaden Groves (BikeExchange - Jayco), qui comptent chacun un succès chacun depuis le départ de l'épreuve dimanche à Bodrum.

Vendredi, la 6e étape emmènera les coureurs d'Edremit à Eceabat sur 201,5 kilomètres. La succession de deux bosses dans la finale pourrait donner des envies à certains d'attaquer le maillot turquoise de leader, porté par l'Argentin Eduardo Sepulveda (Drone Hopper - Androni Giocattoli), vainqueur mercredi de l'étape reine.

Le vainqueur de cette 57e édition du Tour de Turquie sera connu dimanche à Istanbul, théâtre de l'arrivée de la 8e étape, et succèdera à l'Espagnol José Manuel Diaz.