La championne du monde, grande favorite, s'est imposée sur le circuit d'Anvers.

Qui d'autre que Sanne Cant pouvait revêtir le titre de championne de Belgique de cyclo-cross ? Même si la championne du monde vit une saison difficile avec seulement deux victoires, à Saint-Nicolas et Bredene, aucune autre coureuse belge n'arrive à la menacer au niveau national.

Pour montrer qui est la patronne du cyclo-cross belge, Sanne Cant a accéléré dès le deuxième des quatre tours du circuit tracé le long de l'Escaut dans la banlieue pour rapidement distancer Laura Verdonschot et Ellen Van Looy, les deux dernières à pouvoir s'accrocher. Pourtant, la championne du monde a dû batailler jusqu'au bout pour conserver son maigre avantage qui est longtemps rester de moins de 10 secondes sur sa plus proche poursuivante.

Avec une avance de 23 secondes au début du dernier tour, Sanne Cant avait finalement course gagnée. Elle a ainsi remporté son onzième titre de championne de Belgique consécutif. Laura Verdonschot et Ellen Van Looy complètent le podium.

Thibau Nys, titré chez les juniors: "Tu ne reçois jamais un titre en cadeau"

Vingt-cinq ans après son illustre père Sven, Thibau Nys, 17 ans, a décroché le titre de champion de Belgique de cyclocross samedi à Anvers chez les juniors. Dominateur sur le circuit chez les jeunes, avec 16 victoires désormais en 18 courses, le coureur de AA Drink-Yong Lions, l'équipe de formation de son père, rêve désormais d'un titre mondial à son palmarès où figure déjà un titre de champion d'Europe.

"C'est ma 16e victoire de la saison, mais je veux en ajouter encore au moins une au championnat du monde", a commenté Thibau Nys qui a avoué n'avoir pas eu une journée facile samedi. "Un titre, tu ne le reçois jamais en cadeau. Si j'ai gagné relativement facilement des courses jusqu'ici, sans faire trop d'efforts parfois, ce ne fut vraiment pas le cas aujourd'hui. J'ai dû me battre contre moi-même, le parcours et les adversaires. Ils n'étaient jamais vraiment loin et j'ai dû tout donner jusqu'au bout. J'ai même eu du mal un moment à suivre le rythme de Lennert Belmans, mais je me suis accroché même si j'ai connu un passage difficile dans le sable. A mi-parcours, j'ai pu prendre la course en mains et j'ai creusé seulement un écart. C'était une course difficile".

Les championnats du monde auront lieu les 1er et 2 février à Dübendorf en Suisse.