Le film de la course

ANS Ils étaient 200, au départ, pour se disputer la 95e édition de Liège-Bastogne-Liège.

La matinale . Gautier, Sijmens et Wyss ont pris les devants tôt dans la course. Dupont les rejoignait quelques kilomètres plus loin. Leur avance maximale fut de onze minutes.

Haute-Levée . Après la trilogie Wanne, Stockeu et Haute-Levée, le peloton s'était réduit sous l'impulsion des Saxo Bank... À 77 km du but, la vraie bagarre n'avait pas encore commencé.

Côte de la Vecquée . À 52 km de la rue Jean Jaurès, Saxo Bank décidait de donner les premières suites au tempo qu'elle imprimait depuis de nombreux kilomètres. C. Sörensen lançait la course. Devenyns et Gerdemann le rejoignaient un peu plus loin.

La Redoute . LA côte de Philippe Gilbert fut le théâtre d'un regroupement général. Au sommet, une contre-attaque prenait forme, sous l'impulsion de Kolobnev, Kroon et cinq autres coureurs. C'était sans compter sur un Gilbert bien décidé à animer la Doyenne. À 28 km de l'arrivée, Phil lançait les hostilités et déposait tout le monde, prenant jusqu'à trente secondes d'avance sur le peloton.

Roche aux Faucons . La côte instaurée en 2008 fut décisive. Andy Schleck y plaçait une attaque fulgurante, et personne n'allait le revoir. C'est à peine si Gilbert l'apercevait, tellement le Luxembourgeois était fort. Le Remoucastrien voyait ensuite les favoris fondre sur lui.

Saint-Nicolas . La dernière côte répertoriée ne fut pas plus décisive qu'en 2008. Andy Schleck avait déjà plus d'une minute d'avance sur un peloton dont la poursuite était décousue.

Ans . Au final, Andy Schleck l'emportait aisément, devant Joaquin Rodriguez qui a su lâcher les meilleurs pour s'octroyer une belle deuxième place. Gilbert échouait de peu, face à Rebellin, et devait se contenter de la médaille de chocolat.



© La Dernière Heure 2009