Andy Schleck se réjouit de la chaleur annoncée

LIÈGE Vainqueur sortant, Andy Schleck entend bien réussir le doublé tout à l’heure à Ans. Au propre, s’il s’impose, comme au figuré, si son frère triomphe.

“Le rêve, ce serait qu’on fasse un et deux” , sourit le champion du Luxembourg. “Mais il y a d’autres candidats que Frank et moi : Valverde, Gilbert, Ivanov… En tout cas, nous sommes très bien et vraiment motivés.”

Les deux frères veulent peser de tout leur poids sur le déroulement de l’épreuve.

“On a intérêt à ce que la course soit dure” , explique Andy Schleck. “La météo jouera aussi un rôle; plus il va faire chaud, mieux ce sera pour nous.”

Pour Andy, qui s’y était envolé l’an passé, la côte de la Roche aux Faucons reste le point crucial de la Doyenne .

“C’est la plus dure des difficultés, d’autant qu’elle survient après 230-235 km et que cela pèse dans les jambes” , dit le coureur de Saxo Bank. “Là, pas question de mentir, seuls les meilleurs s’en sortent.”

Justement, comment le cadet des Schleck juge-t-il la prestation de Contador, troisième de la Flèche .

“Une classique comme celle-ci” , dit le coureur de Mondorf, “c’est très différent du Tour. Je suis curieux de voir comment Alberto va se comporter, mais je suis sûr qu’il sera très bien.”



© La Dernière Heure 2010