Déclarée positive le 18 septembre dernier à un stéroïde exogène, lors d'un contrôle hors-compétition, Sofie De Vuyst a bien demandé l'analyse de l'échantillon B, a confirmé son partenaire, l'ancien coureur Bart De Clercq vendredi.

"Nous n'en attendons pas grand-chose, il y a peu de chances qu'il en ressorte quelque chose", a expliqué Bart De Clercq, "mais nous ne voulons rien laisser au hasard pour démontrer l'innocence de Sofie. Les questions se bousculent. Comme en est-on arrivé à un contrôle positif ? Est-ce du à des compléments alimentaires ? Nous allons tout faire pour prouver son innoncence. Sofie se sent super mal et nous essayons de la maintenir autant que possible hors du débat public".

Sofie De Vuyst, 32 ans, avait annoncé elle-même jeudi dernier avoir été contrôlée positive à un stéroïde exogène. Elle a été suspendue avec effet immédiat de son équipe néerlandaise, Parkhotel-Valkenburg, où son contrat se termine à la fin de l'année. Elle doit rejoindre les rangs de Michelton-Scott l'année prochaine.