Ce vendredi, nous vous proposons d'élire le coureur belge de la saison 2019 et la plus belle course de l'année.

Un sondage qui s'inscrit dans le cadre de notre grand referendum de fin de saison, au cours duquel nous vous poserons d'autres questions sur l'année écoulée. Vous pourrez retrouver tous les résultats de ce sondage dans votre DH et sur DH.be au cours du mois de décembre.

Choisissez parmi ces cinq champions

Tout au long de la saison, les Belges ont brillé sur tous les terrains. Qui fut le meilleur d’entre ces cinq champions ?

Remco Evenepoel : à 19 ans, le Brabançon a poursuivi son irrésistible ascension vers les sommets. Après des débuts prometteurs, il a enclenché la vitesse supérieure dès le mois de juin avec, à la clé, des succès et exploits au Tour de Belgique, à la Clasica San Sebastian, à l’Euro et au Mondial de chrono. Du jamais-vu à cet âge !

Philippe Gilbert : les années n’ont pas de poids sur le Liégeois qui a réussi une saison magnifique après sa grave blessure au genou avec comme point d’orgue son triomphe à Paris-Roubaix. Désormais, il ne lui manque que Milan-Sanremo comme monument. Gilbert, qui part pourtant, fut l’âme d’une équipe Deceuninck-Quick Step conquérante.

Oliver Naesen : le coureur d’AG2R est 14e du classement mondial UCI et il fut longtemps le meilleur dans les courses d’un jour. S’il gagne peu, un seul succès d’étape au BinckBank Tour, Naesen est le roi de la régularité avec une vingtaine de top 10 et des podiums à Sanremo, Wevelgem, BinkBank Tour, Binche ou Tours.

Wout Van Aert : le Campinois s’est révélé comme un des leaders d’une équipe Jumbo-Visma en plein boum. Après un printemps réussi, son été a été excellent, avec deux étapes au Dauphiné et le National clm. Jusqu’à son abandon et sa terrible chute, ses débuts au Tour de France avaient été une réussite avec un succès d’étape.

Greg Van Avermaet : présent aux avant-postes, comme toujours, du 1er février au Mondial, où la météo l’a handicapé, le champion olympique est 6e mondial. Ce qui démontre, s’il le fallait encore, son exceptionnelle régularité. Trois succès seulement, dont le G.P. de Montréal, ont marqué sa saison comme leader unique d’une faible équipe CCC.

Votez pour le moment qui vous a le plus frappé durant l’année cycliste écoulée

De nombreux temps forts ont émaillé l’année. Voici les cinq que les journalistes de la rubrique cyclisme ont retenus.

Milan-Sanremo : la course parfaite pour Julian Alaphilippe, épaulé tout au long de la Primavera par ses équipiers dont le Français ponctua victorieusement le travail en s’imposant méritoirement sur la Via Roma. Du grand art pour celui qui fut l’un des grands bonhommes de la saison !

Amstel Gold Race : la classique néerlandaise a été marquée par son final époustouflant. Un vrai thriller qui a permis à Mathieu Van der Poel d’enlever un succès auquel plus personne ne croyait à quelques hectomètres de l’arrivée encore.

10e étape du Tour : de Saint-Flour à Albi, cette étape, a priori de transition, s’est emballée sous les attaques et bordures créées par les Deceuninck-Quick Step qui ont condamné Thibaut Pinot. Elia Viviani n’oubliera pas le jump victorieux de Wout Van Aert !

Tour de France : du départ à Bruxelles, jusqu’aux Champs-Élysées, le 106e Tour a été passionnant et disputé, marqué surtout par le panache de Julian Alaphilippe et l’émergence d’Egan Bernal. Sans oublier les trois succès d’étapes belges ou les intempéries dans les Alpes.

17e étape de la Vueta : encore une journée folle, où le Tour d’Espagne fut à deux doigts de basculer définitivement dans un sens ou l’autre, avec des bordures, des chutes et la victoire de Philippe Gilbert, sa deuxième sur cette Vuelta 2019, à Guadelajara.