Il a remporté son premier Superprestige devant ses coéquipiers Eli Iserbyt, 2e à 8 secondes, et Laurens Swweck, 3e à 13 secondes qui a devancé au sprint le coureur local Toon Aerts (Telenet Baloise Lions), 4e dans le même temps. Au classement du Superprestige, Iserbyt reste en tête avec 57 points devant Aerts 54 et Sweeck 52. Van der Haar (Telenet Baloise Lions) s'est échappé dès le premier des neuf tours et comptait plus de 20 secondes d'avance à l'issue de celui-ci sur Tom Meeusen leader du peloton.

Derrière l'ancien double champion du monde Espoirs (2011 et 2012) et ex-champion d'Europe (2015), la chasse a été menée successivement par le champion d'Europe Eli Iserbyt et Laurens Sweeck, deux éléments de la formation Pauwels Sauzen-Bingoal.

Le champion de Belgique grignota son retard suivi de près par Toon Aerts. Après quatre tours, van der Haar ne possédait plus que 5 secondes d'avance sur le duo de poursuivants. Victime d'une chute Iserbyt suivait à 16 secondes.

Sweeck assura le premier la jonction dans le 5e tour bientôt imité par Aerts. Au terme de cette boucle les trois hommes devançaient Michael Vanthourenhout de 4 secondes. Corné Van Kessel était 5e à 8 secondes et Iserbyt 6e à 12 secondes.

S'en suivit un regroupement à cinq, sans Van Kessel, dans le sixième tour. Les accélérations se multiplièrent sans parvenir à forcer une nouvelle sélection. Iserbyt se porta en tête dans le 7e tour bientôt imité par Aerts. Van Kessel et Sweeck eurent du mal à suivre. Les quatre leaders tentaient à tour de rôle de durcir la course.

La décision tomba quand Vanthourenhout fit très mal dans le 8e tour. Toon Aerts éprouva toutes les peines à suivre de même qu'Iserbyt. Ils accusaient 5 et 8 secondes de retard au moment d'aborder la dernière boucle. Le leader ne céda rien et pouvait fêter le plus beau succès de sa carrière.

La 5e manche du Superprestige est programmé le 6 décembre à Boom.