Suray: "Confiant pour 2008"

Cyclisme

J. Gil.

Publié le

Le Wallon Suray se voit encore pro l'an prochain

DION-LE-MONT Comme débuts professionnels, on a connu entrée en matière plus facile. Gil Suray n'a pas été gâté par le sort. Souvenez-vous. Après s'être imposé comme un des meilleurs espoirs du pays (vainqueur de la Flèche Ardennaise en 2006), le Brabançon signe chez Predictor-Lotto. Mais l'équipe belge, au terme d'un incroyable imbroglio, casse le contrat dans la foulée. Gil Suray parvient néanmoins à retrouver une autre équipe, chez Unibet.com, grâce à ses bonnes relations avec Hilaire Van Der Schueren, chez qui il avait effectué un stage remarqué chez MrBookmaker en 2005. "Cet épisode n'a pas été facile à vivre, se rappelle Gil Suray. Alors que les coureurs se reposent ou se détendent en hiver, moi, je n'ai vécu que du stress. Moralement, cela m'a usé." Avec le maillot d'Unibet.com, il pense être au bout de ses peines. Mais une microfracture de la rotule, conséquence d'une chute à l'entraînement alors qu'il effectue une sortie en cyclo-cross, l'écarte à nouveau d'une bonne préparation hivernale, avant de voir son programme de courses souvent chamboulé à cause de l'écartement de son équipe des principaux rendez-vous du ProTour. "Je n'ai donc pas eu ma base pour aborder dans de bonnes conditions cette première saison chez les pros, continue le Brabançon. Si franchir la barre des 200 kilomètres ne doit pas me poser de problème, cette année, je l'ai à chaque fois senti. Malgré tout, je pense que je me suis quand même bien débrouillé pour cette première année, réalisant de bonnes courses, comme en Coupe de France, où j'aurais par exemple pu faire mieux que 9e de la Route Adélie, à Vitré. Et des épreuves par étapes comme le Tour d'Allemagne (13e d'une étape) ou le Tour d'Autriche m'ont beaucoup apporté. Maintenant, tout ce que j'espère, c'est de rapidement pouvoir signer dans une équipe, pour pouvoir passer un hiver normal."

Le jeune Wallon, qui a pris les services d'un manager, a actuellement deux pistes. Celle de Jacques Hanegraaf et celle d'Hilaire Van Der Schueren. "Je n'ai pas encore de certitude, mais j'ai reçu des signes rassurants, termine-t-il. Je suis donc confiant pour 2008."



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info