Cyclisme

Tadej Pogacar a remporté de façon aussi impressionnante qu'autoritaire la 20e et avant-dernière étape, au profil montagneux, du Tour d'Espagne samedi ajoutant à un 3e succès à son palmarès dans cette 74e édition de la Vuelta. 

Le jeune Slovène, 20 ans, a surtout chassé derrière une place sur le podium. Cinquième au départ de l'étape, il passe troisième à la veille de l'arrivée dimanche à Madrid.

"Il a fallu être patient. J'avais de bonnes jambes mais je n'étais pas très confiant pendant la première partie de l'étape", a raconté le coureur de Team Emirates juste après l'arrivée. "Ensuite, j'ai vu que tout le monde souffrait du froid et de la pluie. Je me suis senti bien dans la dernière ascension et j'ai attaqué. Lopez avait fait un gros effort et j'ai choisi le bon moment. J'étais soutenu par les fans slovènes, mes proches et la voiture de mon équipe. Ils m'ont apporté une motivation incroyable et j'ai roulé à fond pendant la dernière heure. Ils rendent les choses plus faciles pour moi. C'était incroyable, avec énormément d'émotions. Je ne réalise pas que j'ai gagné trois étapes pour mon premier Grand Tour. Je réalise à peine que je vais être sur le podium final de La Vuelta. Ce sera un honneur d'être sur le même podium qu'Alejandro Valverde et Primoz Roglic. C'est vraiment incroyable. Je n'avais jamais imaginé ça. Il va me falloir plusieurs jours pour comprendre ce que j'ai fait".