L’année 2021 de Thibau Nys a les allures d’un étrange paradoxe. Biberonné à la culture cyclo-cross par papa Sven dès son plus jeune âge, le coureur de chez Baloise Trek Lions a, très tôt, incarné l’une des plus belles pépites belges de la discipline (champion du monde juniors en 2020).

Élu dimanche Espoir de l’année après avoir terminé deuxième de cette catégorie il y a douze mois, c’est pourtant très probablement à son titre de champion d’Europe espoirs sur… route que le coureur de 19 ans doit son titre.

"Je pense effectivement que les votants et le public ont apprécié que je sorte de ma zone de confort et des labourés pour aller conquérir ce maillot aux étoiles à Trente, confiait-il. J’ai beaucoup appris sur moi-même au cours de l’année écoulée et j’avoue m’être réellement surpris sur la route. J’ai compris que je devais sans doute encore davantage croire en mes capacités. Il n’y a évidemment aucune garantie quant à mon évolution dans les prochaines années, mais j’ai peut-être le potentiel pour devenir un grand coureur."

Nys ne souhaite pas cloisonner l’avenir à un seul horizon. "Je n’ai aucune envie de devoir choisir entre le cyclo-cross et la route actuellement, les deux disciplines m’apparaissent complémentaires. Je rentre d’ailleurs tout juste d’un stage sur route à Majorque destiné à préparer la suite de saison dans les labourés et où j’ai développé les meilleures puissances de ma carrière." CQFD.