Le sport est parfois cruel. Thibaut Pinot le sait mieux que personne. Alors que les planètes s'alignaient pendant le Tour de France 2019, et qu'il semblait en mesure de jouer le podium, voire mieux, après sa victoire au sommet du Tourmalet (son dernier succès en date, d'ailleurs), le leader de la Groupama avait dû abandonner à deux jours de l'arrivée à Paris, à cause d'une blessure à la cuisse. La saison suivante, il chutait lourdement sur la première étape du Tour et traînait alors des douleurs récurrentes au dos.

Après avoir traversé la saison 2021 la mort dans l'âme, le grimpeur de 31 ans semble être de nouveau sur la pente ascendante ces dernières semaines. Au point de jouer la victoire, ce jeudi, dans la quatrième étape du Tour des Alpes. Présent dans l'échappée matinale, il se montrait le plus costaud et s'isolait en tête à dix kilomètres de l'arrivée. Aucun leader du classement général n'allait le rattraper. Mais Miguel Angel Lopez, qui avait loupé cette échappée matinale et qui est déjà loin au classement général, parvenait à s'extraire du peloton à 5 kilomètres du but. Et à revenir sur Pinot sous la flamme rouge, avant de le déposer.

Un scénario forcément frustrant pour celui qui pensait bien tenir son premier succès en près de trois ans. "Ca fait chier. Oui, les jambes étaient bonnes. Mais si j'avais été à mon meilleur niveau, personne ne m'aurait rattrapé. J'aurais enfin pu tourner cette page de merde" pestait-il, les larmes aux yeux.