Le coureur - en conflit avec son équipe au sujet de son suivi médical - n'avait pas été retenu dans la sélection pour le Tour de France - Rabobank l'avait officiellement déclaré 'hors forme' - et ne participe pas aux JO/p>

AMSTERDAM Le cycliste néerlandais Thomas Dekker et son équipe Rabobank, en conflit au sujet de son suivi médical, ont décidé de se séparer, a annoncé jeudi l'agent du coureur, Jacques Hanegraaf, à l'agence néerlandaise ANP.

Le coureur, âgé de 23 ans et sous contrat avec Rabobank jusqu'en 2009, n'avait pas été retenu dans la sélection pour le Tour de France - Rabobank l'avait officiellement déclaré 'hors forme' - et ne participe pas aux jeux Olympiques.

Mais selon la presse de son pays, la non-sélection de Dekker pour le Tour s'explique par des valeurs sanguines anormales constatées par l'Union cycliste internationale (UCI) à l'occasion du Tour de Suisse en juin dernier. Rabobank n'avait alors pas souhaité prendre le risque d'aligner sur la Grande Boucle un coureur soupçonné de dopage.

Selon l'agence ANP citant des dirigeants de Rabobank, Dekker aurait ensuite éprouvé des difficultés à appliquer strictement le programme anti-dopage de son équipe, refusant notamment de montrer son dossier médical à ses employeurs.
Ancien vainqueur de Tirreno-Adriatico (2006) et du Tour de Romandie (2007), Dekker est l'un des grands espoirs du cyclisme aux Pays-Bas.

Son agent affirme aujourd'hui qu'il est à la recherche d'une nouvelle équipe.

© La Dernière Heure 2008