Après sa lourde chute du vendredi, Declercq s'est tout de même présenté au départ samedi. Il a dû laisser filer le peloton au début de l'étape, mais a tout de même terminé dans les délais, avec un grand groupe et en 137e position, à 25:34 du vainqueur. Dix minutes plus tard, Cees Bol, Amund Grondahl Jansen et Nacer Bouhanni ont terminé avec trois autres coureurs. "J'étais dans ce groupe avec Bouhanni au début, mais ça n'a pas tourné et Fitte (Peeters) m'a conseillé de ne pas rester avec eux, si je le pouvais encore, pour pouvoir rejoindre le grand groupe et ne pas me retrouver en danger. La voiture était heureusement avec moi tout le temps, ce qui m'a permis de bien me rafraîchir, car j'ai eu quelques problèmes avec ça aujourd'hui."

"Le jour de repos est plus que bienvenu. D'abord, il faut survivre à la course de dimanche, puis récupérer lundi. Aujourd'hui, j'ai souffert, mais je n'ai pas vraiment de douleur physique, juste un mal de tête, probablement dû à la chaleur. Selon les médecins, je peux encore rouler, je ne dois pas m'inquiéter et mes coéquipiers comme Ballerini et Morkov, ont pris grand soin de moi en me versant de l'eau, en ralentissant le rythme du groupe pour que je puisse revenir. Le médecin était également derrière moi dans la voiture de l'équipe et me surveillait de près. C'était vraiment l'un de mes jours les plus difficiles sur le vélo."