Le coureur d'Alpecin-Fenix s'est dit "très heureux et très fier" de ce succès dans l'interview flash d'après-course. "Dans le final, il y avait un rond-point très important. Quand j'ai vu ça, j'étais déjà en bonne position. Puis j'ai pensé 'plus vite, plus vite, plus vite'. Alex Kryger a fait un travail parfait et m'a placé dans une position idéale", a raconté Merlier, 28 ans.

"J'ai lancé de loin, aux 250 mètres je pense. Mais à la fin, c'était suffisant", a confié le coureur. "J'en suis très heureux. J'étais avec ma copine (Cameron Vandenbroucke, la fille du regretté Frank, ndlr) lors d'un stage en altitude et là je me suis préparé pour le Giro. Cela a payé aujourd'hui."

"Je veux remercier tous ceux qui ont cru en moi et m'ont soutenu ces dernières semaines", a conclu l'ancien champion de Belgique.