Cyclisme

Tim Wellens ne gagnera donc pas une deuxième année d’affilée la Ruta Del Sol après avoir perdu son maillot de leader dans l’étape reine, ce samedi. "Bien évidemment, je suis déçu", commente le coureur de la formation Lotto-Soudal. "C’est dommage de perdre le maillot de leader juste avant d’arriver à la dernière étape. Mais on savait que cette étape de samedi était importante et qu’un tel scénario pouvait arriver. Surtout face à ce solide bloc des Astana. Ils avaient trois coureurs dans le Top 10 du classement général."

Et le solide bloc de la formation kazakh a fait exploser l’épreuve dans cette course (120 kilomètres) mais très intense étape. Jakob Fuglsang, Pello Bilbao et Ion Izagirre ont parfaitement embrayé quand Simon Yates a attaqué dans le dernier col de la journée, enchaînant les relais pour distancer le coureur belge, qui n’avait pas pu suivre ce mouvement décisif.

Déçu, Tim Wellens parvient également à relativiser. "Avec deux victoires d’étapes, je reste très satisfait, y compris par rapport à ma condition", ajoute-t-il. "Je me sens confiant pour les prochaines courses." Et le Nieuwsblad, la première classique de la saison, qui aura lieu samedi.

Cette étape reine de la Ruta Del a été remportée par Simon Yates. Tandis que Jakob Fuglsang est le nouveau leader de l’épreuve, qui se termine ce dimanche.