Tim Wellens a été très actif dans la finale de la Flèche brabançonne. Troisième du jour, il a été rétrogradé à la 9e place pour sprint jugé irrégulier par le jury des commissaires. "Je suis content de ma course, j'ai eu de très bonnes sensations pendant toute la journée", a indiqué le coureur de Lotto-Soudal. "Nous savions que la course allait être offensive avec le parcours humide, les pavés. Nous avons réussi à nous isoler avec 7 ou 8 coureurs dans le deuxième circuit local et nous sommes allés jusqu'au bout, pour nous disputer la 2e place derrière le vainqueur Magnus Sheffield. J'aime bien la Flèche wallonne et ses secteurs pavés, comme la Hertstraat. J'ai toujours de bonnes sensations ici."

Tim Wellens savait que l'équipe INEOS Grenadiers serait la formation à battre dans la finale. "Avec trois coureurs dans le groupe, c'était l'équipe à battre, évidemment. Ils ont fait un très bon travail et je félicite le vainqueur qui a été très fort mercredi. En ce qui nous concerne, dommage que Victor Campenaerts n'ait pas pu disputer la finale jusqu'au bout."

Evoquant le sprint au terme duquel il a été sanctionné et rétrogradé à la dernière place du groupe (9e) par les commissaires, Tim Wellens a indiqué que le "rythme n'était pas très élevé avant de lancer. J'ai commencé mon sprint en me déportant vers la gauche, un peu trop brusquement. C'était un peu limite, je pense, en lançant le sprint à vitesse réduite. C'est juste un peu dommage de passer de la 3e à la 9e place pour cela. Mais je me sens en confiance pour les Ardennes."