Michael Woods (EF Pro Cycling) a levé les bras à l'issue de la 3e étape de Tirreno-Adriatico (World Tour). Après 217 kilomètres entre Follonica et Saturnia mercredi, le Canadien s'est imposé en costaud à l'issue d'un sprint à deux contre le Polonais Rafal Majka (BORA-hansgrohe) et a pris les commandes du classement général. Le Néerlandais Wilco Kelderman (Sunweb) a pris la 3e place à 20 secondes du vainqueur.

Un groupe de sept coureurs, avec les Belges Dimitri Claeys (Cofidis) et Nathan Van Hooydonck (CCC), s'est rapidement détaché. Ils ont creusé un écart significatif, comptant 7:30 d'avance sur le peloton après 47 km de course.

Dernier membre de l'échappée du jour, le Britannique Matthew Holmes (Lotto Soudal) a finalement été repris dans les pentes du Poggio Murella, montée abrupte de 1,7 kilomètres à 10,7% de moyenne placée à près de 10 km de la ligne.

Les favoris se sont alors mesurés dans les pourcentages les plus élevés et c'est Michael Woods (EF Pro Cycling) qui a laissé la meilleure impression, parvenant à creuser un petit écart avant de basculer en tête. Le Canadien et le Polonais Rafal Majka (BORA-hasngrohe), revenu de l'arrière dans la descente, ont entamé en duo la finale.

Déjà plus explosif dans le Poggio Murella, Woods a confirmé dans le sprint final, ne laissant aucune chance à Majka. C'est la 5e victoire chez les professionnels pour le Canadien de 33 ans, la première en 2020. Il avait notamment déjà remporté une étape du Tour d'Espagne (2018) et Milan-Turin (2019).

Vainqueur au sprint des deux premières étapes, l'Allemand Pascal Ackermann (BORA-hansgrohe) a donc dû céder son maillot bleu de leader de la course à étapes italienne. Woods compte 5 secondes d'avance sur Majka et 0:26 sur Kelderman.

Côté belge, Louis Vervaeke (Alpecin-Fenix) a terminé à la 26e place, à 33 secondes de Woods. Le Belge de 26 ans est 29e du général, à 0:43 du Canadien.

Jeudi, la 4e étape verra le peloton relier Terni à Cascia sur la distance de 194 km. Le sommet d'une ascension hors catégorie, longue de 5,1 km à 7% de moyenne, est placé à 10 bornes de l'arrivée.

La 'Course des deux mers', remportée en 2019 par le Slovène Primoz Roglic, actuel maillot jaune du Tour de France, se ponctuera lundi par un contre-la-montre individuel de 10,1 kilomètres à San Benedetto del Tronto.