Tadej Pogacar a remporté la 6e et avant-dernière étape de Tirreno-Adriatico (WorldTour), samedi, entre Apecchio et Carpegna (215 km). Au terme de l'étape reine de cette 57e édition, le Slovène d'UAE Team Emirates, leader du général, s'est imposé en solitaire avec 1:03 d'avance sur le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) et l'Espagnol Mikel Landa (Bahrain Victorious). Remco Evenepoel (Quick Step-Alpha Vinyl), lâché au début de la première des deux ascensions du Monte Carpegna, a perdu 4 minutes. La première partie de l'étape se courait essentiellement en descente. Cela donnait lieu à un début de course rapide, en témoignent les 46,6 km parcourus durant la première heure de course, avec plusieurs attaques. Un groupe de neuf coureurs sortait du peloton après une quarantaine de kilomètres. Parmi eux, le champion du monde français Julian Alaphilippe et son équipier danois Mikkel Honoré (Quick-Step Alpha Vinyl), le Français Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën), l'Autrichien Marco Haller (Bora-hansgrohe), l'Américain Quinn Simmons (Trek-Segafredo), les Espagnols de Movistar Alex Aranburu et Lluis Mas (Movistar) et les Italiens Davide Bais (Eolo-Kometa) et Alexander Konychev (BikeExchange-Jayco). Leur avance atteignait les 5 minutes.

Un ennui mécanique écartait Bais du groupe de tête. Haller, Konychev et Honoré lâchaient également prise. Cosnefroy, Aranburu, Mas, Alaphilippe et Simmons restaient à cinq devant alors qu'approchait le Monte Carpegna.

Les cinq hommes de tête abordaient la première ascension du Monte Carpegna (6 km à 9,9 pour-cent avec des passages à 15 pour-cent), à 37 km de la ligne, avec 1:30 d'avance sur le peloton.

Sur la montée connue comme étant le lieu d'entraînement de la légende du cyclisme italien Marco Pantani, Simmons s'isolait en tête. Dans le groupe du leader Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), Remco Evenepoel se retrouvait en difficulté en début d'ascension, à 34 km de l'arrivée.

Simmons, maillot vert du meilleur grimpeur sur les épaules, basculait avec une vingtaine de secondes d'avance sur le groupe Pogacar, confortant sa place de meilleur grimpeur. L'Américain était repris à 23 bornes du but.

Sur la seconde ascension du Monte Carpegna, l'Espagnol Mikel Landa (Bahrain-Victorious) dictait le rythme jusqu'à ce que Tadej Pogacar place son accélération. Le Slovène prenait directement le large.

Derrière lui, Landa, le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), l'Australien Richie Porte (INEOS Grenadiers) et l'Espagnol Enric Mas (Movistar) tentaient de limiter les dégâts. Mas chutait ensuite dans la descente alors que Porte ne pouvait plus suivre les deux autres.

Pogacar s'en allait décrocher la 36e victoire de sa carrière, la 6e de la saison après deux étapes et le général du Tour des Emirats arabes unis, les Strade Bianche et la 4e étape de Tirreno-Adriatico, dont il est le tenant du titre. Le 7e succès de 2022 n'est pas loin, le maillot bleu comptant désormais 1:52 d'avance sur Vingegaard et 2:33 sur Landa. Evenepoel a quitté le top-10 pour occuper la 11e position à 4:20.

Dimanche, la "Course des deux mers" s'achèvera par une étape de 159 km, proposant une première partie vallonnée et une seconde entièrement plate.