Le champion de Belgique a également entraîné l'Italien Alberto Dainese dans sa chute. Après un premier examen médical, Merlier ne souffre que d'éraflures sur tout le corps.

"Nous avions misé sur Tim Merlier car cette première étape allait probablement se jouer au sprint, ce qui a été le cas. Mathieu van der Poel a tiré Tim Merlier dans sa roue dans le final mais ce dernier est entré en collision avec un autre coureur", a précisé Thomas Sneyers, le porte-parole d'Alpecin-Fenix.

"Il y aura encore des possibilités pour les sprinteurs dans ce Tirreno-Adriatico. Tout dépend de comment Tim Merlier se sent demain", a conclu Thomas Sneyers.