L'ex-cycliste Dirk Demol fait également l'objet de l'attention de la justice

BRUXELLES Le parquet de Courtrai a ouvert dans le plus grand secret un dossier pour fraude fiscale contre Tom Boonen. Cette instruction est en cours depuis un petit temps déjà, mais elle avait été soigneusement tenue à l'écart de la presse, écrit le Tijd jeudi. Le dossier est dans les mains d'un juge d'instruction de Courtrai, qui a déjà fait mener une perquisition.

L'Inspection spéciale des impôts suit également le dossier de près. Outre Boonen, d'autres cyclistes seraient dans le viseur du fisc et de la justice. Le nom de Patrick Lefevere, le manager de l'équipe Omega Pharma-Quick Step, la formation pour laquelle Tom Boonen roule, apparaît selon le Tijd dans le dossier répressif.

La justice dispose d'indication que Tom Boonen est allé trop loin dans "l'optimalisation fiscale" de ses revenus financiers comme coureur pro. ces preuves ont notamment à faire avec les nombreuses années où Tom Boonen a passées à Monaco, où les étrangers ne paient pas d'impôts sur leurs revenus.

Paul De Geyter, le manager du cycliste, n'a pas réagi mercredi aux questions du Tijd. Patrick Lefevere l'a par contre fait: on a en effet demandé des contrats d'il y a quelques années sur Tom Boonen et Gert Steegmans, nos cyclistes qui habitaient à Monaco."

Le porte-parole du parquet de Courtrai s'est retranché derrière un "pas de commentaire".

Dirk Demol également dans le viseur

Le nom de Dirk Demol, actuel directeur sportif de la formation RadioShack-Leopard, est cité dans une enquête à grande échelle sur des constructions fiscales frauduleuses au Luxembourg et à Chypre. L'ancien coureur est suspecté d'avoir escroqué le fisc, avec l'aide du comptable de Waregem Jan Vanden Abeele, écrivent Het Laatste Nieuws, de Standaard et Het Nieuwsblad jeudi.

"Je ne souhaite pas en dire beaucoup sur cette affaire. Je suis actuellement au Tour d'Italie avec mon équipe", a déclaré Dirk Demol. "Je connais évidemment Jan Vanden Abeele. Il m'a été présenté via via comme comptable il y a un petit temps".

"L'homme en question m'a donné des conseils et je suis devenu son client. Je pensais naturellement que tout était légal et se faisait dans les règles. C'est quand même logique, non? J'ai toujours eu pleine confiance en Jan Vanden Abeele en tant que comptable".

La justice a mené 40 perquisitions mercredi en Belgique et au Luxembourg et soupçonne le comptable d'avoir aidé ses clients pendant des années à éluder l'impôt via des constructions élaborées passant par le Luxembourg et Chypre.

© La Dernière Heure 2013