Le Néerlandais n’a plus épinglé un dossard depuis un an et le dernier Dauphiné.

Ce dimanche, il y a précisément un an que Tom Dumoulin n’a plus épinglé un dossard sur la poche de son maillot. Une éternité pour celui qui avait alors quitté le Critérium du Dauphiné sur la pointe des pieds, le genou meurtri par une chute survenue sur le Giro quelques semaines plus tôt.

Débarqué au sein de la formation Jumbo-Visma cet hiver, le vainqueur du Tour d’Italie 2017 n’a pas encore porté la tunique jaune et noire en course, en raison d’un début d’année contrarié par un virus intestinal particulièrement coriace contracté, semble-t-il, par le biais d’une sauce bolognaise douteuse…

"Un an sans course, c’est évidemment beaucoup" , a confié le coureur de Maastricht à nos collègues de Het Laatste Nieuws. "Ma dernière course à mon meilleur niveau date même du Mondial 2018 (NdlR : 4e à Innsbruck) … Alors, oui, bien sûr qu’il m’arrive de douter, de me demander si je suis encore assez bon pour, un jour, remporter le Tour de France quand je ne vis pas la journée parfaite sur le vélo à l’entraînement. Depuis le 1er juin, je m’entraîne à nouveau très sérieusement dans la perspective de la prochaine Grande Boucle. Et je pense que j’aurai mon mot à dire pour le général…"