Durant toute la saison 2020, Jumbo-Visma a impressionné sur tous les terrains, que ce soit les grands tours ou les classiques. Mais l'équipe néerlandaise n'a pas réussi à atteindre son objectif principal, à savoir remporter le Tour de France.

Dans le documentaire Code Geel, diffusé ce week-end, une équipe de la télévision néerlandaise NOS a suivi l'équipe Jumbo-Visma durant la Grande Boucle. 

On y découvre notamment que Tom Dumoulin n'était pas satisfait de la tactique employée par son équipe dès le début de l'épreuve : "Nous avons beaucoup trop contrôlé la course", disait-il déjà lors du premier week-end de course, "Nous avons roulé derrière un groupe de coureurs qui n'étaient pas dangereux."

"Tout le monde se moque de nous", a continué Dumoulin, "ce n'est pas comme si nous avions déjà le maillot jaune en notre possession. Quand je demande aux coureurs Ineos de venir rouler, ils me répondent : 'Vous le faites déjà'."

Considéré comme l'un des deux leaders de l'équipe néerlandaise sur le Tour, Dumoulin a rapidement perdu du temps dans les Pyrénées. Dans le documentaire, on apprend que le Néerlandais souffrait alors de la selle : "Je souffre tellement sur le vélo. Je ne vais pas pouvoir tenir longtemps", affirmait-il au soir de la première étape pyrénéenne dans le bus de son équipe.

Finalement, Tom Dumoulin a pu terminer la Grande Boucle et a même failli décrocher la victoire d'étape sur le contre-la-montre de la Planche des Belles. Mais c'était sans compter sur la performance incroyable de Tadej Pogacar qui a renversé le Tour lors de cet ultime chrono. Au grand désarroi de l'ancien champion du monde de la discipline : "Je termine deuxième derrière un coureur qui se tient sur son vélo comme un mineur. J'ai vraiment du mal à comprendre", pestait-il, "Je ne sais absolument pas comment j'aurais pu rouler 1'30" plus vite."