Le Français Tony Gallopin (RadioShack) a confirmé l'étendue de son talent en remportant en costaud la première victoire majeure de sa carrière, la Clasica San Sebastian, comptant pour le WorldTour, samedi à Saint-Sébastien en Espagne.

Gallopin, 25 ans, s'est détaché d'un groupe de dix coureurs parmi lesquels plusieurs favoris comme l'Espagnol Alejandro Valverde ou le Tchèque Roman Kreuziger, à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée, dans l'Alto Arkale, une montée classée en 2e catégorie.

Le puncheur français, très à l'aise dans le Jaizkibel, ascension de 12 kilomètres à 5,4 % de pente qui a été escaladée à deux reprises, a été très bon tactiquement en portant son attaque là où personne ne l'attendait.

Sur une route mouillée, Gallopin a ensuite résisté au retour d'un groupe de quatre coureurs (Valverde, Kreuziger, l'Espagnol Mikel Nieve et l'Irlandais Nicolas Roche) dans les faubourgs de Saint-Sébastien pour s'imposer avec 26 secondes d'avance sur Valverde, qui a réglé le sprint des poursuivants devant Kreuziger.
Atavisme

L'Espagnol, vainqueur de l'épreuve en 2008 et pourtant placé dans des conditions idéales par son équipe Movistar et notamment son coéquipier colombien Nairo Quintana, deuxième du Tour de France, qui a attaqué lors de la deuxième ascension du Jaizkibel, n'est pas parvenu à s'imposer une seconde fois au Pays basque.
Natif de l'Essonne et passé professionnel en 2008 au sein de l'équipe Auber 93, Gallopin, vainqueur du classement général de la Coupe de France en 2011, lors de sa seule saison chez Cofidis, peinait depuis à assumer son statut de star montante du cyclisme français.

Fils et neveu d'anciens coureurs cyclistes professionnels (son oncle, Alain, est l'un des directeurs sportifs de la formation RadioShack), il a remporté samedi son plus beau succès face aux meilleurs mondiaux.

Gallopin est le troisième Français à s'imposer dans la classique basque après Armand de las Cuevas (1994) et Laurent Jalabert (2001 et 2002).
En fin de contrat avec son équipe actuelle -la formation belge Lotto lui a fait des offres conséquentes pour l'année prochaine-, Gallopin devrait recevoir d'autres sollicitations après cette victoire pleine de maîtrise.

Le coureur de RadioShack est le premier Français vainqueur d'une classique WorldTour (calendrier mondial) depuis Arnaud Démare, qui avait gagné en août dernier la Cyclassics à Hambourg (Allemagne).