Handicapé par sa chute de la veille, Rik Verbrugghe perd son maillot rose

MONTEVIRGINE On savait qu'il serait difficile pour Rik Verbrugghe de conserver sa première place au terme de la première étape, très sérieuse, de ce Giro. En forme optimale, le Wallon aurait pourtant pu prétendre à cette première place qu'il occupait depuis samedi dernier, à l'issue de son spectaculaire succès dans le prologue. Hélas, mardi, Rik avait été victime d'une chute sévère et d'un déplacement du bassin. Malgré une intervention médicale en soirée, il n'avait pas récupéré, ce mercredi, la totalité de ses moyens physiques. Dans l'ascension finale, il a donc été distancé, mais c'était bien après de nombreux coureurs dont Cipollini ce qui est normal, mais aussi Ullrich ce qui, dans le chef de l'Allemand, est plus inquiétant. Malgré le soutien de Brandt, Verbrugghe n'a plus revu la tête de la course.
Devant, Di Luca en a profité pour obtenir un joli succès alors que Dario Frigo, qui avait mal entamé la côte finale car victime d'une crevaison peu auparavant, s'est paré du maillot rose. On s'y attendait, certes, mais on aurait aimé que Verbrugghe poursuive le rêve. " Je suis également déçu, a-t-il expliqué. Dans des conditions normales, je crois que j'aurais pu demeurer en rose. Tant pis. J'ai tout de même connu quelques jours exceptionnels..."
Verbrugghe, désormais, doit songer à son prochain objectif: le Tour de France. En espérant qu'il s'y montrer aussi efficace et talentueux que sur ce Giro.