Les leaders ont fait la trêve, Luis Laverde s'impose dans la 13e étape

DOMODOSSOLA Malgré les ascensions du Grand Saint Bernard et du col du Simplon, la 13e étape du Tour d'Italie n'aura pas marqué l'histoire de l'épreuve 2006. Les leaders ont fait la trêve et onze coureurs en ont profité pour animer la course. À quelques kilomètres de l'arrivée, deux d'entre eux, l'Espagnol Francisco Perez et le Colombien Luis Laverde ont échappé à leurs compagnons. L'Espagnol croyait en ses chances, mais son rival sud-américain a habilement joué le coup et s'est imposé au sprint. Laverde a ainsi ramené à sa formation Panaria une première victoire dans ce Giro.

Le peloton a terminé avec un retard de près de huit minutes, Bettini, vêtu du maillot de leader au classement par points, s'imposant dans le sprint du groupe. À noter que dans le commando de tête figurait le Français Casar qui, globalement, a réussi une belle opération, puisqu'il est venu se replacer parmi les dix meilleurs de ce Tour d'Italie.

Chute de Scheirlinckx

Le coureur belge de chez Cofidis, Staf Scheirlinckx, a lourdement chuté dimanche lors de cette. Scheirlinckx qui portait depuis plusieurs jours le maillot vert du classement de la montagne, a été emmené à l'hôpital de Sion, en Suisse, où on a diagnostiqué une fracture de la clavicule, une fracture de la main et de deux doigts. Il doit être opéré et sera indisponible pour une période indéterminée. Cette chute et surtout ses conséquences sont d'autant plus dramatiques pour Scheirlinckx qu'il avait appris la veille qu'il était sélectionné pour le Tour de France.