Etape sans histoire, Frigo reste en rose

NETTUNO - Cipollini n'est pas heureux. A Nettuno, il a raté une occasion d'augmenter son capital - impressionnant - de succès d'étape dans le Giro. Le talentueux Ivan Quaranta l'a devancé, alors que l'équipe de Super Mario, la formation Saeco avait mis tout en œuvre dans les ultimes kilomètres pour propulser au mieux son leader vers la victoire. Mais Quaranta, c'est aussi, de la fameuse graine de sprinter. L'Italien de l'équipe Alexia a devancé le déboulé de Cipo qui n'a plus réussi à revenir à sa hauteur. Blijlevens, pour lequel l'ensemble des Lotto avaient beaucoup travaillé également, a échoué à la quatrième place.
On l'aura déjà deviné, cette cinquième manche du Giro ne marquera pas l'épreuve dans moment du bilan final. Deux courageux, Casarotto et Gobbi ont animé la couse pendant près de 160 km. Ils comptaient encore un peu plus de deux minutes d'avance à 25 km de Nettuno, puis quelques équipes, Lotto, Saeco et Telekom en particulier, ont réellement accéléré et à un peu plus de dix bornes de l'arrivée, les deux hommes étaient rejoints. Plus personne n'a alors réussi à s'assurer le moindre avantage sur un peloton lancé à plein régime vers Nettuno, le tout s'achevant par le sprint victorieux de Nettuno. Dario Frigo qui, la veille, a pris le relais de Rik Verbrugghe, toujours handicapé au niveau des côtes, en tête du classement général, reste le leader de la course.