Rik Verbrugghe conserve son maillot rose mais le Wallon a eu chaud

LUCERA Rik Verbrugghe est toujours en rose au terme de la deuxième étape du Giro, mais il a fallu patienter de longues minutes avant d'en avoir la certitude. L'arrivée, inédite, de la deuxième manche en ligne du Tour d'Italie n'a certes pas été aussi tumultueuse que celle de la veille. Pourtant, le circuit local étant torteux et comprenant une petite bosse en plus d'un virage en épingle à proximité immédiate du but, des cassures ont été enregistrées par les chronomètres. Au point qu'on a annoncé, un moment, et alors qu'on avait eu l'impression d'assister à un sprint massif, que Dario Frigo avait ravi à Verbrugghe son précieux maillot rose.
Finalement, il n'en était rien, même si, dans l'aventure, Rik aurait perdu une poignée de secondes sur son plus proche poursuivant. On écrit bien aurait car ce n'était qu'une rumeur. Et alors qu'on avait déjà expliqué que Frigo s'était rapproché à quatre petites secondes du maillot rose, le classement officiel laissait apparaître un écart de neuf secondes entre le Belge et l'Italien, soit le même écart que samedi à l'issue du prologue. On avait fait peur à Verbrugghe pour rien. Mais le Wallon, philosophe, ne s'était pas trop inquiété: " Neuf secondes ou quatre, la différence est minime. De toute manière, je sais que je dois prioritairement garder Frigo à l'oeil et qu'il mettra tout en oeuvre pour prendre ma place. Mais ce que j'ai eu, il ne pourra plus me reprendre..."

Hondo comme à La Panne

Et le vainqueur ? C'est un Allemand, Danielo Hondo qui s'est imposé, profitant donc de cette arrivée curieuse. Une surprise ? Pas pour ceux qui se souviennent de son déboulé victorieux au terme de la première étape des Trois Jours de La Panne, début avril. Cette fois-là, l'Allemand de Telekom avait devancé deux hommes en forme, des sprinters reconnus, Nico Eeckhout et Romain Vainsteins. Depuis, Hondo s'est aussi imposé au Tour de Berne, mais c'est évidemment cette étape du Giro qui constitue son plus beau succès de la saison.