Cyclisme Le néopro wallon s’est classé quatrième de cette première étape.

Pour sa première saison chez les pros, Lionel Taminiaux fait souvent parler de lui. Le coureur brabançon l’a encore rappelé ce mercredi, en terminant quatrième de cette première étape. "Je ne jouais pourtant pas ma carte", commente le coureur de Wallonie-Bruxelles. "Je voulais placer Justin Jules. Il était notre leader, on l’a protégé toute la journée. Nous avions d’ailleurs comme ordre de ne pas aller dans l’échappée pour miser sur Justin. Mais notre plan n’a pas fonctionné dans le final. Comme j’étais bien placé après le dernier virage, que j’étais dans la roue de Fabio Jakobsen, j’ai poursuivi mon effort pour faire quatrième."

Est-il le nouveau sprinter wallon ? "Non, je ne me considère pas comme un sprinter", répond cet ancien double vainqueur du DH Challenge Philippe Gilbert. "C’est beaucoup trop de risques. Je préfère aller dans les échappées. Et profiter de ma pointe de vitesse. Comme lors de ma victoire à la Roue tourangelle ou lors de ma troisième place au Tour de Cologne. Mais je fais des résultats chaque semaine. Je prends confiance. C’est encourageant. Je me sens évoluer. Je me sens bien plus fort que l’an passé. Je suis content d’être resté en 2018 chez les espoirs. Cela m’a permis de prendre du coffre. Et je suis satisfait de ma première saison chez les pros."


La surprise van Schip

Les échappées matinales n’ont pas pour simple but de faire de la publicité ou d’aller chercher un maillot distinctif. Parfois, certaines vont au bout. Et le Néerlandais Jan Willems van Schip l’a prouvé ce mercredi, en surprenant les sprinters et en s’imposant en solitaire. Il était parti dès le kilomètre zéro avec le Wallon Tom Dernies, Thomas Sprengers, Glenn De Bruyne et l’infatigable attaquant David Boucher. "J’ai d’abord voulu faire les sprints intermédiaires, mais j’ai été devancé par Sprengers, je me suis alors concentré sur le kilomètre en or", explique celui qui a pris le maillot de leader de l’épreuve. "Ensuite, dans le final, le peloton ne revenait pas tout de suite. J’ai tenté ma chance en solo. Jusqu’à présent, je n’avais jamais eu trop de réussite, mais cette fois, j’ai été au bout !" Pour sa troisième victoire chez les pros.