Cyclisme Le Recordman de l’Heure a remporté sa première course en ligne.

"La grande prestation du jour ? Elle ne vient pas de moi, mais de Victor Campenaerts."

Ces propos sont ceux de Remco Evenepoel, qui a félicité le Recordman de l’Heure pour sa victoire d’étape. Après une longue échappée.

"Nous n’avions pas le choix en vue du classement général : nous devions attaquer pour essayer de renverser Remco Evenepoel", commente le coureur de Lotto-Soudal. "Je suis parti d’assez loin, mais j’étais inspiré, j’aime les étapes courtes ! Il y a toujours du spectacle. Notre offensive dans Chambralles a peut-être été trop forte, car nous ne sommes partis qu’à quatre (avec Gianni Marchand, Quinten Hermans et Andreas Kron). Ce n’était pas assez pour espérer prendre beaucoup d’avance. Surtout face à une telle équipe Deceuninck-Quick Step."

Mais Campenaerts a su conserver (avec l’épatant jeune Danois Kron) une petite avance avant la dernière montée de La Roche-aux-Faucons.

"Je l’ai montée comme un spécialiste du chrono, en connaissant mon rythme", explique-t-il. "Quand Remco a repris Tim Wellens, j’ai senti que c’était le moment d’essayer d’attaquer. Je me suis excusé ensuite auprès de Tim, qui a lâché, mais il m’a dit que je n’avais pas besoin de m’excuser car j’avais gagné."

Son premier succès sur une course en ligne, lui qui n’a jusqu’ici gagné que des chronos. "Et c’est assez chouette", glisse-t-il dans un sourire.