Le grand départ est prévu devant la Tour Eiffel, à Paris le 24 juillet, jour de l'épilogue de la course messieurs. La première lauréate sera connue le 31 juillet au terme de la 8e étape, qui se ponctuera au sommet de la Super Planche des Belles Filles, dans les Vosges.

Marion Rousse, ancien championne de France et nommée directrice de l'épreuve, a préfacé le parcours, long de plus de 1.000 kilomètres et qui passera aussi par le Ballon d'Alsace, premier col escaladé par le Tour en 1905.

Si le point culminant de l'épreuve est fixé au Grand Ballon (1336 m d'altitude), dans la 7e et avant-dernière étape menant à la station alsacienne du Markstein, la plus longue étape atteindra les 175 kilomètres entre Bar-le-Duc et Saint-Dié-des-Vosges (5e étape).

Curiosité de cette première édition, la 4e étape empruntera les "chemins blancs", version française des Strade Bianche toscanes, c'est-à-dire des sentiers crayeux à travers les vignobles des coteaux champenois sur près de 13 kilomètres à l'approche de Bar-sur-Aube.

Vingt-deux équipes de six coureuses seront engagées et la course bénéficiera d'une retransmission en direct de 2h30 par jour sur la chaîne de télévision France Télévisions.

La nouvelle épreuve sera dotée de 250.000 euros de prix, dont 50.000 pour la lauréate, soit un montant supérieur aux courses d'une semaine pour les hommes. Le montant total des prix de Paris-Nice atteint par exemple 144.300 euros, dont 16.000 au vainqueur.

© AFP