Mark Cavendish, déjà vainqueur de deux étapes sur ce Tour de France, a bien cru ne jamais arriver à Tignes ce dimanche. Lâché dès les premières pentes de l'étape alpestre du jour, le sprinteur britannique savait qu'il aurait beaucoup de mal à atteindre l'arrivée, la première au sommet depuis le début de cette Grande Boucle. Mais Cavendish a été épaulé par ses coéquipiers toute la journée, afin de franchir la ligne dans les délais instaurés par l'organisation. 

Trempé, "le Cav" était en larmes dans les derniers mètres de l'étape, qu'il a finalement terminée à 35 minutes du vainqueur Ben O'Oconnor, aux côtés de ses équipiers Tim Declercq et Michael Morkov, qu'il a pris dans ses bras après la ligne, les remerciant de leur travail. 

Si Cavendish a eu de la chance aujourd'hui, sept coureurs ont été mis hors course, dont le Belge Loïc Vliegen.