Durand dans son élément

J. Gr.

Modèle de combativité, excellent pour la publicité, et pourtant...

ENVOYÉ SPÉCIAL EN FRANCE JOËL GRÉGOIRE

LOUDUN Une fois encore il a essayé, une fois encore il a été repris. Qu'à cela ne tienne, Jacky Durand retentera sa chance, dès ce lundi pourquoi pas? Parti à la suite d'Eric Dekker qu'il rejoignit, le Français de l'équipe Lotto aura signé une échappée de 110 kilomètres, avec le Néerlandais, puis seul, afin de prolonger quelque peu l'espoir. A l'arrivée, pas de succès ni même de titre de coureur le plus combatif mais le sentiment du devoir accompli. "Il n'y avait rien de prémédité, commentait-il. Le début de la journée me semblait calme. Dès lors, j'ai pensé que si un coup partait, cela pouvait s'avérer le bon. Avec un groupe de quinze, c'était gagné. Ce ne fut pas le cas mais bon, une fois en route, on n'allait pas se relever."

Il est vrai qu'il se sentait des fourmis dans les jambes, Dudu. Il y a huit jours, il avait dû se faire violence à l'occasion du championnat de France: calfeutré dans le peloton pendant toute la course, il surgit comme un diable de sa boîte mais s'inclina face à Christophe Capelle. Une grande déception mais la preuve évidente de l'excellente forme d'un homme qui vient aussi de finir le Tour du Luxembourg avec le maillot de meilleur grimpeur.

Si la Grande Boucle ne s'arrêtera pas cette année dans sa ville natale de Laval, de nombreuses arrivées le motivent encore. "Les étapes jugées à Tours et à Vittré, dans la région, celle de Limoges, où j'ai habité par le passé. Les jambes dicteront la marche à suivre. Il faut tenter sa chance vingt fois pour que cela passe une fois. Sans doute resterai-je tranquille ce lundi avant le chrono par équipes. Ensuite, les gros écarts creusés ouvriront la porte aux baroudeurs."
L'attaque n'étant pas une science exacte, il convient de posséder le flair et l'envie. "Beaucoup de paramètres interviennent. Le terrain importe, la forme aussi: parfois, je ne le sens pas, alors qu'à d'autres moments, je voudrais y aller sans en avoir les moyens. Le caractère ne suffit pas toujours."

La dure loi des points
Considéré comme un exemple tant sportif qu'humain par Claudy Criquielion, Durand ne demeurera sans doute pas chez Lotto. Une situation qui embarrasse fortement le directeur sportif, surtout dans ces jours-là. "Il y a du pour et du contre. Le pour, c'est ce que Jacky montre ici. Il constitue un atout fantastique en terme de publicité, c'est sûr. De l'autre côté, il y a les points qui pèsent lourd dans la balance."
Un aspect qui, pour la Loterie Nationale, prendrait donc, bien évidemment, le pas...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be