Les Lotto jouent et gagnent !

Jorge Toleda
Les Lotto jouent et gagnent !
©EPA

Bien épaulé par ses équipiers, McEwen remporte sa troisième étape du Tour
L'étape en direct sur dhnet.be

MONTPELLIER Et de trois pour Robbie McEwen ! En l'absence de Tom Boonen, le petit sprinter australien est assurément le plus rapide du peloton. Il en a encore témoigné ce vendredi, en remportant à Montpellier, sa troisième victoire depuis le départ du Tour. Il a aussi fait, ainsi, un pas vers le maillot vert dont a hérité Hushovd, cinquième seulement de cette manche.

Ce nouveau succès des hommes de Marc Sergeant tombe à pic et vient éteindre le feu qui couvait dans la maison Lotto depuis les événements de la veille. Alors qu'Axel Merckx était à l'avant, McEwen avait demandé à ses équipiers de mener la chasse, sous prétexte que Hushovd et O'Grady figuraient également dans le groupe de tête. Cette réaction masquait une grossière erreur, celle d'avoir laissé partir les deux seuls coureurs à surveiller vraiment dans la lutte pour le maillot vert.

Même s'il a fait preuve de beaucoup de fair-play et de sagesse, se pliant à la décision de l'équipe - "c'est elle qui me paye !", a-t-il seulement souligné - Axel Merckx n'avait pas été très heureux de la tournure prise par les événements. Ce vendredi, McEwen a gagné, grâce à l'apport de ses équipiers et tout est évidemment oublié. L'ensemble de la formation Lotto-Davitamon doit être unie dans cette nouvelle victoire, la troisième de McEwen qui égalise ainsi le score qu'il a obtenu, cette saison, au Tour d'Italie. Car ce sont ses équipiers qui ont roulé pendant de nombreux kilomètres pour revenir sur un petit commando parmi lesquels Flecha, Horner, Voeckler ou Da Cruz qui a joué les éclaireurs pendant pratiquement toute l'étape.
À 15 km du but, on a cru que les Lotto allaient cependant perdre le bénéfice de leurs efforts, car ils étaient les seuls à tenter de contrôler le peloton. Ce qui s'avérait d'autant plus difficile, que quelques anciens alliés, comme les QuickStep ont joué les trouble-fête.
Sylvain Chavanel (sorti du peloton) et Horner ont même failli échapper au groupe, puisqu'ils ont été repris alors que la flamme rouge avait déjà été franchie. Mais force est restée aux sprinters. Rodriguez a bien emmené McEwen qui s'est imposé sans mal, son équipier, poursuivant son effort, prenant même la troisième place, ce qui est intéressant pour le classement par points, Hushovd ayant été dominé par ses rivaux directs. McEwen a bien fait d'en profiter. Ce week-end, la route grimpe à nouveau...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be