Victoire d'un fidèle guerrier

Jorge Toleda
Victoire d'un fidèle guerrier
©EPA

Giuseppe Guerini remporte une étape du Tour, six ans après son succès à l'Alpe d'Huez

LE PUY EN VELAY Le Tour se traîne jusqu'à Paris. Même si les étapes sont disputées sur un bon rythme, le coeur n'y est visiblement plus, les choses étant, depuis trop longtemps, jouées. Sur la route menant au Puy en Velay, un fidèle guerrier, équipier de Jan Ullrich, s'est imposé: Giuseppe Guerini. Le grimpeur italien, qui avait triomphé en 1999 dans l'étape de l'Alpe d'Huez - souvenez-vous, il avait failli tout perdre, car un jeune garçon l'avait bousculé en voulant prendre une photo de lui - Guerini donc a trompé ses compagnons d'échappée. Comme lui, Oscar Peirero, encore, Sandy Casar et Pellizotti espéraient la victoire d'étape. Mais il ne peut y avoir qu'un seul vainqueur et c'est le plus malin, le plus expérimenté aussi, qui a triomphé. Guerini a devancé le sprint, plaçant une attaque décisive à 1,5 km du but et offrant ainsi à sa formation T-Mobile un beau lot de consolation.
A noter la bonne opération d'Oscar Pereiro qui en a profité pour se replacer en dixième position au classement général, juste devant Christophe Moreau. Les positions, sans doute définitives, seront précisés ce samedi à l'occasion de la manche chronométrée de Saint-Etienne.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...