Triomphe luxembourgeois à l'Alpe d'Huez

Robert Dargeot
Triomphe luxembourgeois à l'Alpe d'Huez
©AP

Classements, résultats et étape en direct
Frank Schleck s'impose devant Cunego, Landis récupère, de peu, le maillot jaune

L'ALPE D'HUEZ La première journée dans les Alpes n'a pas déçu et même si rien de définitif n'a été écrit, des tendances, très importantes ont vu le jour. Mais le héros du jour est assurément Franck Schleck, déjà excellent au printemps dernier - il s'était adjugé l'Amstel Gold Race - qui a remporté cette manche qui s'achevait au sommet du célèbre col de l'Alpe d'Huez.

L'ancien champion du Grand Duché a réussi une superbe ascension. Issu d'un petit groupe qui avait mené une longue échappée, dès le passage du col de l'Izoard, Schleck s'est dégagé en compagnie de Damiano Cunego au plus fort de la pente. Les deux hommes se sont bien entendus jusqu'à un peu plus de deux bornes de l'arrivée, moment choisi par le Luxembourgeois pour distancer le petit grimpeur italien. Le longiligne coureur de la CSC ne s'est jamais démuni, remportant un véritable triomphe au sommet de l'Alpe d'Huez.

Derrière ce tandem, la bataille a été intéressante, même si elle s'est concentrée dans l'unique escalade du dernier col et même si, finalement, les écarts sont demeurés minimes. Très vite, on a pu constater que les ténors du peloton étaient Landis et Kloden. Car, curieusement, Evans, mais aussi Menchov ont connu une journée plus difficile et ont finalement été distancés, tout comme Leipheimmer qui n'a pas pu rééditer son étape pyrénéenne. Á noter que dans l'ascension, Kloden a pu compter sur ses équipiers, dont Mazzoleni qui appartenait au groupe d'échappés, tout comme Landis a eu le soutien particulièrement efficace d'Axel Merckx qui, lui aussi, avait figuré parmi les attaquants du jour.

Au bout du comte, outre le joli succès de Schleck, Floyd Landis a retrouvé le maillot jaune abandonné à Pereiro (pour dix secondes seulement) et il a désormais plus de deux minutes d'avance sur les autres favoris. Cette fois, l'Américain ne peut plus se cacher. Il doit se comporter en patron. En est-il vraiment capable ? Réponse dans les étapes suivantes...

Boonen est parti

Enfin, côté belge, si on a apprécié la course d'Axel Merckx, au service de Landis, on a enregistré l'abandon de Tom Boonen. Le champion du monde s'est retiré de l'épreuve au contrôle de ravitaillement.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be