Hunter entre dans l'histoire du Tour de France

Joël Godaert
Hunter entre dans l'histoire du Tour de France
©AP

Première victoire sud-africaine, Moreau est piégé et Boonen rate le coche


Résultats et classements


Blog du Tour


Le résumé du jour avec notre correspondant :


MONTPELLIER Certes, Robert Hunter a signé une belle victoire, mais il est évidemment dommage qu'une fois encore le sprint final ait été marqué par une grosse chute qui a empêché plusieurs hommes rapides, dont Tom Boonen, de défendre leurs chances. Est-ce cependant important par rapport au fait qu'Hunter marque l'histoire du Tour en devenant le premier athlète d'Afrique du Sud à s'imposer dans une étape de la "Grande Boucle" ?

Ce coureur très rapide offre, aussi, à sa formation Barloworld (qui avait bénéficié d'une invitation !) une seconde victoire après celle de Soler dans les Alpes.

En dehors de cette "première" sud-africaine, on a eu droit à un beau spectacle tout au long de la journée. Dans une étape qu'on annonçait de transition, une belle bagarre a opposé quelques favoris du Tour et d'autres, qu'on croyait écartés des débats se sont brusquement réveillés.

À plus de 70 km de l'arrivée, alors que cinq hommes tentaient de prendre l'avantage sur le peloton, Vinokourov et ses équipiers ont lancé la bataille. Ils ont provoqué de sérieuses cassures. Attentifs, Valverde, Evans, Leipheimer, Schleck, Mayo, Klöden ou Contador, mais aussi Boonen et Hincapie se sont retrouvés avec Vino à l'avant. Par contre, Moreau - victime d'une chute plus tôt dans l'étape - mais encore Valjavec, Zabel et Hushovd se sont laissés piéger.

Une belle bagarre a opposé les différents groupes jusqu'à l'arrivée. Finalement, l'avantage a tourné aux attaquants, Moreau perdant dans la plaine du temps qu'il devra récupérer en montagne. Le champion de France a ainsi disparu du top-10 au classement général.

Quant à Tom Boonen qui aurait pu réaliser une très belle opération au classement du maillot vert, Zabel ayant été piégé comme Moreau, il a raté le coche. Distancé en raison de la chute qui s'est produite en vue du but, il n'a pris aucun point et il voit revenir Hunter dans son sillage ! Décidément, cette 11e étape a été tout à fait folle...


Tom Boonen: "Une grosse malchance"


"A l'exception du dernier kilomètre, ce fut une journée magnifique. J'ai eu une grosse malchance. Le plus grosse connerie qui me soit arrivée sur le Tour. Julian Dean est tombé dans le virage. Malheureusement pour moi, son vélo a continué à glisser et je n'ai rien pu faire d'autre que mettre pied à terre. Tout le peloton m'a dépassé. Vraiment dommage car j'étais dans une position idéale. J'avais les jambes pour gagner mais la poisse en a décidé autrement. L'occasion de victoire perdue est encore le moindre mal. Plus grave est le fait que j'aurais pu réaliser une affaire fantastique au classement par points sans Zabel dans les parages. De plus, Hunter se rapproche de nouveau. Il peut bien dire que je suis plus fort que lui, mais il va de nouveau participer aux sprints intermédiaires. Cela restera nerveux même après les Pyrénées. Mais cela aurait pu être pire."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be