Bob Stapleton : "Ne plus échapper aux contrôles"

Ph. V.H.

Le manager de la T-Mobile souhaite une uniformité des contrôles

MONTPELLIER "Je ne crois malheureusement pas que cette solution soit applicable. Elle serait trop injuste. Mais je crois, par contre, que les coureurs doivent être leurs propres gendarmes. Chez T-Mobile, nous tentons d'exercer une pression positive pour inciter les coureurs à ne pas recourir au dopage. Il faut continuer à encourager les contrôles indépendants et inopinés car c'est grâce à eux que les tricheurs ont le plus de chances d'être pris. Ce fut le cas, chez nous, pour Kessler comme pour Sinkewitz. Il faut malheureusement des cas com- me ceux-là pour que la lutte antidopage évolue et s'affine. Et, dans ce contexte, j'insiste pour qu'on arrive à une uniformité dans les contrôles et dans la lutte. Et là, l'UCI a un grand rôle à jouer. Elle a récemment communiqué sur le programme Hommes en noir (NdlR : des coureurs suspects s'entraînaient en maillot noir, incognito, pour éviter de se faire remarquer alors qu'ils sont peut-être en cure; ceux-là font l'objet d'un ciblage particulier au niveau des contrôles), et c'est une étape supplémentaire. À présent, il convient que ces contrôles soient plus performants et plus pointus encore, de sorte qu'ils puissent permettre de repérer la moindre manipulation (notamment au niveau san- guin). Trop souvent, dans le peloton, règne le sentiment que certains se font prendre alors que d'autres échappent aux contrôles ou passent au travers. Et c'est précisément ce qui incite les coureurs à tricher. Quant à la sanction financière (en plus de la suspension), je peux vous dire qu'elle est complètement d'application chez T-Mo- bile, où une provision d'un an de salaire a été mise de côté en cas de cas positif. Celui qui transgresse la loi devra payer, ça je vous le garantis."



© La Dernière Heure 2007

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be