9e étape : L.L. Sanchez et Voeckler rient, Vino et VDB pleurent

Nicolas Christiaens
9e étape : L.L. Sanchez et Voeckler rient, Vino et VDB pleurent
©Photo News

Luis Leon Sanchez a mené à bien une longue échappée en s'imposant devant Voeckler (qui s'empare du jaune, 7 ans après) et Casar. Vino et VDB ont du abandonner sur chute


ISSOIRE Une nouvelle fois, Philippe Gilbert aurait dû l'emporter ce dimanche. Mais les faits de course en ont décidé autrement. Une énorme chute s'est produite à l'avant du peloton à 100 kilomètres de l'arrivée, dans la descente du Pas de Peyrol. Celle-ci était synonyme de fin de Tour pour Van den Broeck, Vinokourov, Willems et Zabriskie...

Le peloton se neutralisait alors pendant plusieurs kilomètres, laissant filer les échappés du jour : Voeckler (Europcar), Casar (FDJ), Flecha (Sky), L.L. Sanchez (Rabobank) et Hoogerland (Vacansoleil). Le premier cité en profitait pour reprendre la tunique qui l'avait révélé en 2004 au grand public. De son côté, Luis Leon Sanchez s'est adjugé une 3e victoire d'étape sur le Tour.

Casar termine 3e tandis que Flecha et Hoogerland n'ont pas pu défendre leurs chances puisqu'ils ont été renversés par une voiture de France Télévision à 25 kilomètres de l'arrivée, une image très spectaculaire, avec notamment le vol plané de Hoogerland dans les fils barbelés. Il a terminé l'étape en sang pour aller endosser le maillot à pois à l'arrivée.

Cette étape fut donc plus que chaotique. Si Gilbert a réussi le break sur ses concurrents au niveau du maillot vert (il a pris 30 points et en possède désormais 45 d'avance sur tout le monde), l'étape reste catastrophique pour Omega-Pharma. Les "Lotto" avaient mis en route très tôt pour tenter d'aller chercher la victoire d'étape avec le champion de Belgique mais ils allaient perdre Willems et Van den Broeck sur chute, à 100 kilomètres de l'arrivée.

L'hésitation qui s'en suivait leur faisait également perdre la victoire d'étape puisque l'échappée prenait ses distances. L'aide des Garmin en fin d'étape n'y a rien changé, Hushovd a perdu son maillot jaune au profit de Thomas Voeckler, qui retrouve les joies du leadership sur les routes du Tour. L'ex champion de France possède 1'49" d'avance sur Luis Leon Sanchez, son dauphin au classement général. Evans, le premier des favoris, est à 2'26".

A noter qu'avant la plus grosse chute du jour, Contador avait également été projeté au sol, tout comme Kloden qui s'en tirait mieux que VDB et Vino. Seuls les Schleck, Basso et Evans ne sont pas encore tombés sur ce Tour, en ce qui concerne les favoris. Fort heureusement, la journée de repos tombe à pic ce lundi pour permettre au peloton de panser ses plaies.

© La Dernière Heure 2011


Une véritable hécatombe

Notre compatriote Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto) et le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana) ont chuté dimanche dans la descente du Pas de Peyrol et ont été contraints à l'abandon au cours de la 9e étape du Tour de France, entre Issoire et Saint-Flour.

"Vino", qui a prévu de raccrocher le vélo à la fin de la saison, disputait son dernier Tour de France. Le Kazakh, âgé de 37 ans, voulait endosser pour la première fois de sa carrière le maillot jaune.

Plusieurs autres coureurs, notamment Van den Broeck, sont tombés dans cette descente rendue glissante par la pluie, à quelque 100 kilomètres de l'arrivée.
Van den Broeck est remonté sur son vélo avant de s'arrêter quelques instants plus tard.

Le leader de la formation belge, apparemment touché à une épaule, s'était classé cinquième l'an passé du Tour de France. Omega Pharma - Lotto a aussi perdu Frederik Willems dans l'aventure, alors qu'il était aux côtés de son leader lors de la chute.

Selon le docteur Mathieu de la formation Omega Pharma - Lotto, VDB sera out entre 2 et 6 semaines. Il peut donc espérer s'aligner sur la Vuelta...

Après cette chute survenue dans les premiers rangs du peloton, le groupe principal, sous la conduite du maillot jaune, le Norvégien Thor Hushovd, a ralenti l'allure derrière les échappés (Voeckler, Casar, Flecha, L. L. Sanchez).

Hoogerland et Flecha heurtés par une voiture suiveuse

Alors qu'ils se trouvaient dans l'échappée en compagnie de Thomas Voeckler, Lui Leon Sanchez et Sandy Casar, le néerlandais Johnny Hoogerland et l'espagnol Juan Antonio Flecha ont été percutés, à quelques 37 kilomètres de l'arrivée, par une voiture suiveuse siglée France-Télévisions qui a tenté de dépasser les coureurs de façon totalement imprudente. Le néerlandais est passé entre 3 rangées de barbelés, s'est sévèrement coupé mais il est remonté sur son vélo malgré tout. Flecha a pu repartir aussi mais très difficilement.

Marc Sergeant: "Des mois de travail évanouis en une seconde"

Marc Sergeant, le manager de l'équipe Omega Pharma-Lotto, était sous le coup de la déception après les abandons de Jurgen Van den Broeck et Frederik Willems suite à une chute dans la descente du Pas-de-Peyrol, dimanche lors de la 9e étape du Tour de France. "Un jour noir, c'est le moins que l'on puisse dire", a réagi Sergeant. "Des mois de travail qui s'évanouissent en une seconde".
Van den Broeck et Willems ont quitté la route du Tour suite à une chute survenue à une centaine de kilomètres de l'arrivée à Saint-Flour, dont ont été également victimes le Kazakh Alexandre Vinokourov (fémur) et l'Américain David Zabriskie (poignet).

"Avant de le transporter à l'hôpital d'Aurillac, ils ont été examinés par les médecins qui ont diagnostiqué une fracture de l'omoplate pour Van den Broeck et de la clavicule pour Willems", a expliqué Sergeant. "Jurgen, comme Frederik, est sorti dans ce virage à gauche et a atterri dans le ravin. Il est tout de suite remonté et a repris son vélo, mais cinq cents mètres plus loin, c'était fini."

"Pas de podium donc. Mais la vie continue. Jurgen doit se remettre le plus vite possible et à nouveau se fixer des objectifs pour plus tard. Nous continuons avec six coureurs. Le vert pour Philippe Gilbert devient maintenant très important", a conclu le manager d'Omega Pharma-Lotto.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be