RadioShack en émoi

J. Gil.
RadioShack en émoi
©Photonews

Le Tour de France va-t-il refuser à l’équipe luxembourgeoise de prendre le départ à Liège, comme Astana en 2008 ?

BRUXELLES La saison des RadioShack-Nissan-Trek a été tout sauf un long fleuve tranquille. D’abord marquée par les chutes (celle de Cancellara au Tour des Flandres, le privant des dernières classiques pavées, celle, ensuite de Fränk Schleck au Tour d’Italie, le contraignant à l’abandon, et enfin celle d’Andy au Critérium du Dauphiné Libéré, obligeant le cadet des frères de Mondorf-les-Bains à déclarer forfait pour le Tour de France), l’équipe luxembourgeoise a ensuite été marquée par de nombreuses tensions internes.

Notamment celles entre les frères Schleck et le manager Johan Bruyneel suite aux critiques du Belge envers l’absence de résultats de ses leaders. Mais Fabian Cancellara s’est également énervé contre le management avant la saison des classiques (dans son livre, le Suisse avait raconté qu’il n’avait pas voulu rejoindre l’équipe de Johan Bruyneel il y a deux ans à cause du passé brumeux du Belge et d’Armstrong). Et Chris Horner s’est énervé d’avoir appris son écartement des présélectionnés pour le Tour de France via les médias.

Mais ce n’est rien comparé aux remous que l’Affaire Armstrong pourrait provoquer. Car outre l’ancien septuple vainqueur du Tour de France, Johan Bruyneel, l’actuel manager des Radio- Shack-Nissan-Trek, est lui aussi dans le viseur de l’Usada, tandis qu’un des médecins de l’équipe, Pedro Celaya, est également visé par l’Agence antidopage américaine.

Bruyneel, qui a toujours été proche d’Armstrong, pourrait devenir encombrant pour l’équipe de Maxime Monfort. Car certains évoquent une possible exclusion du team né de la fusion entre Léopard-Trek et RadioShack pour le prochain Tour de France ! Les organisateurs de la Grande Boucle , au nom du code éthique, avaient, pour rappel, évincé Astana (et par la même occasion Alberto Contador, pourtant vainqueur sortant) de la liste des participants pour l’édition 2008, quand Vinokourov était revenu au sein de la formation kazakhe après avoir été viré du Tour 2007 pour dopage par transfusion sanguine (une des méthodes que l’Usada reproche à Armstrong d’avoir utilisée, comme l’EPO, les hormones de croissance, la testostérone, les corticostéroïdes ou des injections de plasma et sérum afin de faire descendre les taux d’hématocrite, rien que ça !).

Pour l’heure, Christian Prudhomme, n’a pas souhaité infirmer ou confirmer cette rumeur, soulignant qu’il ne s’agissait, dans le cadre de l’Affaire Armstrong/Bruyneel, que de l’ouverture d’une enquête.

Tout cela va également relancer le scénario d’un départ des frères Schleck vers d’autres cieux...



© La Dernière Heure 2012

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be