Une autre chance pour Gilbert

Eric de Falleur
Une autre chance pour Gilbert
©D.R.

L’étape d’aujourd’hui, mélange de Flèche et de Liège-Bastogne, convient parfaitement au Liégeois

Au lendemain de l’étape de Seraing, Philippe Gilbert a passé une étape tranquille, hier sur les routes de Wallonie.

“Ce fut calme, en effet, sauf sur la fin , disait le Liégeois. Il y a eu alors beaucoup de stress et quelques mouvements de panique. J’ai préféré rester sur les côtés du peloton pour éviter toute mauvaise surprise. Pour moi, ça ne servait à rien d’être devant.”

Au contraire de Cadel Evans qui se trouvait encore en deuxième position, dans la roue de son équipier Markus Burghardt à deux kilomètres et demi de l’arrivée.

“Cadel a peur de se trouver éliminé sur une chute comme ce fut le cas l’an passé avec de nombreux favoris” , lâcha le coureur de BMC avant de se projeter sur l’étape d’aujourd’hui en direction de Boulogne-sur-Mer. Ce mardi, c’est une nouvelle opportunité 5 étoiles qui s’offre à la convoitise du Wallon.

“C’est comme une petite classique – un mélange entre Liège-Bastogne-Liège et la Flèche Wallonne, avec beaucoup de montées et descentes , a déclaré son directeur sportif John Lelangue. C’est une étape où il faut rester vigilant et je pense que nous allons voir un beau spectacle dans la dernière heure de course.”

Philippe Gilbert le pense aussi.

“Oui, d’autant que beaucoup ont cherché à récupérer aujourd’hui (hier), remarquait-il. Demain, ce sera plus physique et plus dur qu’à Seraing, sauf la dernière côte. Car, avant elle, il y a en a toute une série. On doit s’attendre à une sélection plus importante avec beaucoup de mouvements, ça peut même aller au bout. Ce sera dur à contrôler. Mais je ne peux pas encore vous dire qu’elle sera notre tactique, on l’apprendra à la réunion d’avant course.”



© La Dernière Heure 2012


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be