Gilbert: “J’ai directement pensé aux Jeux”

Eric de Falleur
Gilbert: “J’ai directement pensé aux Jeux”

Philippe Gilbert n’a que des séquelles superficielles de sa chute de mardi

Vingt-quatre heures après avoir chuté, Philippe Gilbert a passé une meilleure journée, hier, sur les routes normandes où le Liégeois a surtout cherché à panser ses plaies avant d’attaquer sur la fin.

“J’ai tenté ma chance car c’était un bon groupe, j’étais avec de bons mecs pour espérer que ça réussisse”, disait-il peu après l’arrivée. “Mais les équipes de sprinters restent encore bien organisées. Et la côte dans laquelle j’ai accéléré n’était pas assez dure. L’important, c’est que je n’ai absolument pas eu mal.”

Car, le genou, le coude et le tibia gauches recouverts de pansements, il s’est avant tout rassuré sur l’absence de possibles séquelles de sa cabriole de la veille, vers Boulogne-sur-Mer.

“Ça va” , disait-il en descendant du bus de son équipe, avant le départ à Abbeville. “Il n’y a rien de cassé, mes blessures n’ont rien de méchant. C’est juste la peau qui a été arrachée, c’est un souvenir, mon tatouage du Tour de France 2012.”

Les deux premières opportunités dilapidées, Philippe Gilbert reste cependant très ambitieux. “J’imagine que j’aurai encore des chances, mais pour le moment, c’est nerveux, les prochaines étapes sont pour les sprinters, je vais attendre pendant quelques jours.”

Sans doute jusqu’au prochain week-end, dans les Vosges. “L’arrivée à la Planche des Belles filles, ça va être trop dur pour moi , dit-il. Même si je survis, il y a aura toujours des coureurs plus forts que moi comme Cadel, Sanchez, Nibali, Valverde, il y en a quelques uns… Tejay (Van Garderen) aussi, il est très fort.”

On peut même s’attendre à y voir Peter Sagan tenter de gagner une nouvelle fois. “Avec lui, on ne sait jamais , explique le Wallon. Il n’a pas de rivaux ici.”

D’autant que le Slovaque a été aidé par le sort et la double malchance qui a touché Gilbert, vers Seraing d’abord, quand il fut accroché par l’arrière, puis mardi en direction de Boulogne, lorsqu’il chuta. “Non, non, il n’a pas eu de la chance , poursuit Gilbert. Si j’avais été bien, je serais avec lui à Liège (NdlR : il veut dire Seraing). Sagan est au-dessus du lot, c’est un phénomène. À son âge, je n’étais pas capable de faire ça, moi, je gagnais des manches de la Coupe de France, lui il gagne des étapes du Tour, c’est une sacrée différence.”

Le Monégasque pense que l’arrivée du jeune Slovaque est tout bénéfice pour le sport cycliste. “Je n’ai pas vu sa danse sur la ligne d’arrivée , reconnaît-il, mais on m’en a parlé. C’est bien d’avoir des coureurs qui ne sont pas comme les autres, tous ceux qui n’apportent rien. Au moins, lui, il va peut-être amener plus de jeunes à faire du vélo, dans son pays, bien sûr, mais aussi ailleurs. C’est mieux d’avoir des coureurs comme ça.”

L’ancien champion de Belgique semble aussi prisonnier du jeu et de la tactique de son équipe. “Pour nous, le début du Tour est très important car on doit protéger Cadel” , disait celui qu’on a vu descendre à la voiture de son équipe pour aller y chercher des bidons distribués ensuite à ses équipiers restés dans le peloton.

“Aujourd’hui (hier), il fallait essayer de ne pas perdre de temps. C’était vent de face, puis de côté. C’est toujours beaucoup de stress, après le sprint intermédiaire, il fallait être devant. Mais s’il y a une occasion, je suis libre, John me dit que je peux faire les sprints, mais finir 6e ou 7e, ça ne m’intéresse plus. C’était bon il y a quelques années.”

D’autant que d’autres objectifs restent gravés dans son esprit. “Je ne veux pas prendre de risques, ne pas tomber , poursuit Gilbert. Hier, j’ai directement pensé aux Jeux : ‘Merde, j’espère que je n’ai rien de cassé’. Même si je suis au Tour de France, je pense aux JO, pour moi, ils sont importants.”

À la veille de son 30e anniversaire qu’il fête ce jeudi, le Liégeois a aussi apprécié la victoire de son ancien équipier André Greipel.

“C’est bien pour les Lotto, ils le méritent”, souriait-il. “C’est une belle récompense pour eux, ils ont roulé toute la journée.”



© La Dernière Heure 2012

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be