Contador: "Chapeau à Froome"

"Le Tour n’est pas fini", dit l’Espagnol. Mais y croit-il vraiment ?

Eric de Falleur
Contador: "Chapeau à Froome"
©AP

Les choses se sont sérieusement compliquées, hier sur les pentes du Mont Chauve, pour Alberto Contador. "Que dire d’autre à Froome que chapeau ?", disait l’Espagnol. "Il est très fort !" Et pourtant, le leader de la Saxo-Tinkoff refuse de lutter pour la deuxième place. "Je suis là pour gagner le Tour, c’est mon objectif, même si chaque jour, cela devient de plus en plus difficile", assure le coureur de Pinto. "Nous verrons, le Tour n’est jamais gagné avant Paris. Maintenant, il faut penser à récupérer et profiter de la journée de repos, la deuxième place est encore un peu secondaire."

Comme tous les autres coureurs, Contador a vécu une étape difficile. "Nous sommes partis à un rythme incroyable, parce que certains comme les Europcar voulaient placer quelqu’un dans l’échappée qu’ils avaient ratée", disait-il encore. "Cela nous a fait rouler à 50 km/h pendant la moitié de la journée. Au pied du Ventoux, nous étions déjà tous bien usés."

Le double vainqueur du Tour a tenté de suivre Froome. "Je voulais m’accrocher à sa roue", disait encore Contador. "Avec cette arrivée au sommet, Froome a réussi à prendre du temps, même si j’ai donné tout ce que j’ai pu pour limiter la casse. J’ai fini par monter à mon rythme. On verra ce qu’on peut faire dans les Alpes, dans des étapes plus compliquées, avec plusieurs cols. La tactique sera plus importante. Mais dans un mano a mano, ce sera quasiment impossible de le battre. Mais je le répète, le Tour n’est pas fini, même si la différence au général est déjà très, très grande."



Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be