Steels, Renshaw... Cavendish: quand les sprinteurs pètent un plomb sur la route du Tour (VIDEOS)

QuentiFinné

Peter Sagan n'est pas le premier coureur à avoir eu un geste dangereux et fatal pour ses rivaux. Tom Steels, Mark Renshaw et même un certain Mark Cavendish (un comble !) avaient eux aussi joué des coudes, de la tête ou du bidon avec parfois une exclusion à la clé !
Tom Steels, 6e étape du Tour 1997

Dans le final de la sixième étape du Tour 1997, le champion de Belgique se retrouve enfermé en deuxième rideau d’un sprint qu’enlèvera l’Allemand Erik Zabel. En colère sur la manœuvre du Français Frédéric Moncassin, Steels lui jette son bidon au visage. Il sera exclu pour son geste.

Mark Renshaw, 11e étape du Tour 2010

Poisson-pilote attitré de Mark Cavendish, Renshaw emmène le sprint du Britannique. Lorsqu’il sent le Néo-Zélandais Julian Dean remonter à sa hauteur, les deux hommes commencent à jouer des coudes avant que l’Australien n’assène plusieurs coups de casque à son ancien équipier. Il est exclu du Tour.

Mark Cavendish, 10e étape du Tour 2013

Dans les rues de Saint-Malo, le Néerlandais Tom Veelers décélère subitement après avoir effectué sa part de boulot dans la préparation du sprint de son équipier Marcel Kittel. Au moment de le doubler, Cavendish lui assène un coup d’épaule qui envoie Veelers au sol. Cav n’écope d’aucune sanction.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be