Alaphilippe s'offre la troisième étape et le maillot jaune après un véritable festival (VIDEO)

Cette troisième étape escarpée a offert du spectacle. Tim Wellens a tenté sa chance dans l'échappée matinale, avoir d'être déposé par l'avion Alaphilippe à 18 kilomètres de l'arrivée.

N. Ch. avec AFP

Cette troisième étape escarpée a offert du spectacle. Tim Wellens a tenté sa chance dans l'échappée matinale, avoir d'être déposé par l'avion Alaphilippe à 18 kilomètres de l'arrivée.

Quels festivals ! D'abord, celui de Tim Wellens, parti dans l'échappée matinale avec quatre autres coureurs: les Français Yoann Offredo, Anthony Delaplace, Paul Ourselin et Stéphane Rossetto. Il les a déposés à environ 50 kilomètres de l'arrivée (!) pour filer seul, contre le peloton. Après avoir opposé une superbe résistance (et acquis le maillot à pois), le leader de la Lotto-Soudal voyait Julian Alaphilippe le déposer à 18 kilomètres de l'arrivée, alors qu'il subissait une crevaison. Moment choisi par le Français pour distancer tout le peloton, où il n'y avait plus beaucoup d'équipiers pour organiser la poursuite.

Alaphilippe a surgi dans la côte de Mutigny, ce "mur" très raide pour foncer dans la descente. Il s'est assuré une cinquantaine de secondes sur le peloton, une marge qu'il a préservé pour l'essentiel malgré le final en montée. Pour la première étape sur le territoire français, Alaphilippe a enlevé son troisième succès d'étape dans le Tour, un an après avoir enflammé le public en gagnant une étape dans les Alpes, une autre dans les Pyrénées et le maillot à pois.

"J'étais très motivé pour faire une belle étape, le parcours me convenait bien", a déclaré Alaphilippe, très ému. "J'ai fait attention à ne pas me faire piéger par les chutes. J'ai senti que ça n'allait pas trop mal dans les jambes, sur la dernière côte difficile. Mais je ne pensais pas m'isoler aussi loin de l'arrivée. Quand j'ai vu que j'avais 30 secondes, j'ai tout donné".

Le premier porteur du maillot jaune, le Néerlandais Mike Teunissen, a lâché prise dans le mur de Mutigny. Il a franchi la ligne avec près de cinq minutes de retard.

Mardi, les sprinteurs retrouvent un terrain favorable entre Reims et Nancy. Le parcours, long de 213,5 kilomètres, traverse la Champagne et la Lorraine jusqu'à une ligne droite finale de 1400 mètres, avec une courbe aux 280 mètres.

Côté belge, on peut se satisfaire de la troisième place de l'étape de Stuyven, juste derrière Matthews. Van Aert est quant à lui deuxième du classement général, à vingt secondes d'Alaphilppe, et porte le maillot blanc du meilleur jeune. Et Van Avermaet a cédé son maillot à pois à Tim Wellens, qui s'offre également le prix de la combativité.

Revivez la 3e étape


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be