Tour de France: maillot jaune, vert, à pois: quels sont les différents maillots distinctifs de la Grande Boucle ?

Maillot jaune, maillot à pois, maillot vert, maillot blanc: voici les différents maillots portés par les coureurs cyclistes lors du Tour de France, ainsi que leur signification.

J. Co.
Eddy Merckx avec le maillot jaune: il est le seul cycliste à avoir remporté le maillot jaune, vert et à pois la même année
©AFP

Il existe quatre maillots distinctifs au Tour de France. Ces maillots sont portés par les coureurs du peloton qui dominent les différents classements de la Grande Boucle.

Le maillot jaune

C'est évidemment le maillot le plus prestigieux puisqu'il est porté par le coureur qui est en tête du classement général. Celui qui le porte à l'arrivée de l'ultime étape, traditionnellement à Paris sur les Champs Elysées, est déclaré vainqueur du Tour de France. Le maillot jaune a fait son apparition en 1919, sur une idée de Henri Desgranges, patron du Tour de France. La couleur jaune fait référence aux pages jaunes du journal L'Auto, l'ancêtre de L'Equipe. Dans la même idée, le Giro (Tour d'Italie) attribue un maillot rose au leader du classement, référence aux pages de la même couleur de la Gazzetta dello Sport.

Le maillot à pois

Le maillot blanc à pois rouges, créé en 1975, est endossé par le leader du classement de la montagne. Il est aussi appelé maillot du "meilleur grimpeur". C'est une vareuse hautement symbolique, qui met en valeur le cycliste qui a remporté le plus de points au sommet des côtes et des cols référencés. Par exemple, le premier coureur qui franchit une côte de 4e catégorie empoche 1 point. Pour un col hors catégorie, les plus difficiles à gravir, celui qui atteint le sommet en premier empoche 20 points.

Le maillot vert

Le leader du classement par points porte le maillot vert, celui du meilleur sprinteur, qui a vu le jour en 1953. Lors de chaque étape, ces points sont distribués lors de sprints intermédiaires pendant la course et à l'arrivée.

A noter qu’un coureur ne pouvant pas endosser le même maillot, il portera prioritairement le jaune, puis le vert, puis le blanc à pois rouge, enfin le blanc, son suivant au classement héritant du maillot qu’il ne revêt pas.

Le leader du classement de la combativité porte des dossards avec chiffres blancs sur fond rouge. Notons que le seul coureur à avoir remporté le maillot jaune, le maillot à pois et le maillot vert la même année est Eddy Merckx en 1969.

Le maillot blanc

C'est le maillot qui honore le meilleur jeune de la course. Il est attribué au meilleur coureur de moins de 26 ans au classement général de la Grande Boucle. Il arrive que le vainqueur du Tour de France remporte à la fois le maillot jaune et le maillot blanc, comme Tadej Pogacar ces deux dernières années.

Les autres maillots

Par ailleurs, d'autres maillots, qui ne sont pas liés au Tour de France, peuvent aussi être portés par les coureurs. C'est le cas du prestigieux maillot arc-en-ciel, celui du champion du monde. Mais aussi des maillots nationaux, comme le maillot du champion de Belgique, aux couleurs de notre pays.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be